Recherche

Vatican News
Le Pape François reçoit les membres de la rédaction de l'hebdomadaire catholique flamand, Tertio, vendredi 18 septembre 2020, en salle Clémentine du Palais apostolique. Le Pape François reçoit les membres de la rédaction de l'hebdomadaire catholique flamand, Tertio, vendredi 18 septembre 2020, en salle Clémentine du Palais apostolique.   (� Vatican Media)

Pape François: les médias chrétiens forment les consciences

Le Pape François a reçu la rédaction de l’hebdomadaire belge chrétien, Tertio, vendredi 18 septembre 2020 en salle Clémentine du Palais apostolique au Vatican. Devant ses membres, le Saint-Père a insisté sur la haute mission des journalistes chrétiens dans des sociétés sécularisées.

C’est à l’occasion du vingtième anniversaire de son existence que la rédaction du magazine flamand d’informations religieuses, Tertio, a pèleriné vers Rome, où elle a été reçue par le Souverain pontife, ce vendredi 18 septembre. 

Devant ce parterre de journalistes chrétiens, le Pape a loué «la grande importance» de l’existence de tels médias spécialisés «dans l’information de qualité sur la vie de l’Eglise dans le monde», contribuant à une «formation des consciences».  

Enrichir un paysage médiatique sécularisé

«D’ailleurs, le nom même de votre hebdomadaire, Tertio, se réfère à la Lettre Apostolique du saint Pape Jean-Paul II Tertio millennio adveniente, à l’approche du grand Jubilé de l’an 2000, pour préparer les cœurs à l’accueil du Christ et de son message libérateur», a précisé le Saint-Père, comparant cette référence «non seulement un appel à l’espérance», mais aussi «visant à faire entendre la voix de l’Eglise et celle d’intellectuels chrétiens dans un paysage médiatique de plus en plus sécularisé afin de l’enrichir avec des réflexions constructives». 

 

Ainsi en tant que média chrétien, il s’agit pour le titre de presse «de favoriser une culture de la rencontre», en cherchant «une vision positive des personnes et des faits, tout en rejetant les préjugés», a estimé le Pape. 

Le journaliste chrétien ne doit pas voiler la vérité

«Les chrétiens engagés dans la communication sont appelés à mettre en œuvre de manière très concrète l’appel du Seigneur à aller dans le monde et à proclamer l’Evangile (cf. Mc 16, 15)», a aussi souligné l’évêque de Rome. Par sa haute conscience professionnelle, le journaliste chrétien est donc invité à porter «un témoignage nouveau dans le monde de la communication sans voiler la vérité, ni manipuler l’information».

Porter «une parole de réconfort»

«Le professionnel chrétien de l’information doit donc être un porteur d’espérance et de confiance en l’avenir. Car c'est seulement lorsque l'avenir est assumé en tant que réalité positive et possible que le présent devient aussi vivable», a affirmé le Pape, faisant ensuite allusion à son message pour la 54ème Journée des Communications Sociales, le 24 janvier 2020.

Dans le contexte particulier de la pandémie, le Successeur de Pierre a enfin estimé important que les moyens de communication sociale contribuent à faire en sorte que les personnes «ne demeurent pas enfermées dans leur solitude et puissent recevoir une parole de réconfort».

Le magazine catholique néerlandophone Tertio a vu le jour en 2000 dans un contexte flamand de progression des idées libertaires dans le débat public belge, avec une sous-représentation et perte de terrain connexe du catholicisme. Il doit effectivement son nom à la lettre du pape Jean-Paul II, «Tertio Millennio Adveniente». Il est tiré à environ 6 000 exemplaires, et diffusé en Flandres et à Bruxelles. 

18 septembre 2020, 12:30