Recherche

Vatican News
Dans un parc de Panama City, un homme attend d'être testé au Covid 19. Dans un parc de Panama City, un homme attend d'être testé au Covid 19.  (AFP or licensors)

Panama: le Pape offre des thermomètres pour des prisonniers et des indigènes

Don fait à l'archidiocèse de Panama, ce matériel médical a été remis au ministère des Affaires étrangères et sera distribué dans des prisons et des communautés de peuples autochtones.

Vatican News

Les donations de matériel médical du Pape François se poursuivent à travers le monde, en particulier en Amérique latine, l'un des continents les plus touchés par l'épidémie de nouveau coronavirus. C'est cette fois-ci vers le Panama, où il s'était rendu en janvier 2019 pour les JMJ, que le regard du Saint-Père s'est tourné.

Le Pape a en effet offert des thermomètres électroniques destinés aux prisonniers, migrants et indigènes du pays, particulièrement exposés à la pandémie. Arrivés ces derniers jours dans l'archidiocèse de Panama City, ils ont été remis par l'archevêque de la ville, Mgr José Domingo Ulloa, au ministère des Affaires étrangères qui doit en assurer la distribution. «Par ce geste, le Pape a démontré une fois de plus son option pour les plus faibles et montré qu'il porte le Panama dans son cœur» a commenté le père Gilber Tsogli, responsable des relations avec les institutions à la nonciature apostolique. 

Les prisons panaméennes, foyers de l'épidémie

La situation sanitaire dans les prisons du pays est préoccupante. «Dans les prisons, nous comptons à ce jour 17 800 prisonniers. Parmi ceux-ci, selon des sources gouvernementales, 665 sont infectés» selon Mgr Ulloa. Un chiffre qui remonte au 4 juin, et qui a peut-être augmenté. «Nous savons également que dans le pénitencier de Santiago à Veraguas, 313 des 500 détenus ont été testés positifs au virus. L'un d'eux est mort».

La situation des migrants n'est pas moins préoccupante : «Dans la province de Darién, (à l'Est du pays, ndlr) il y a deux centres d'accueil littéralement congestionnés où circule la Covid». Parmi les situations les plus critiques, on peut citer la prison de La Peñita, où en mai dernier 1 694 personnes étaient incarcérées, soit sept fois la capacité d'accueil des prisonniers.

Quant aux minorités indigènes, «elles représentent 11% de la population des presque quatre millions d'habitants du pays», selon l'archevêque de Panama. «Elles vivent pour la plupart dans les cinq régions du pays qui sont difficiles d'accès. Ici aussi, la courbe de contagion est en hausse».

29 août 2020, 15:22