Recherche

Vatican News
Le Pape François lors de l'Angelus du 7 juin 2020 Le Pape François lors de l'Angelus du 7 juin 2020  (Vatican Media)

Angélus: la solennité de la Trinité invite à se laisser fasciner par la beauté de Dieu

En ce dimanche de la solennité de la Sainte Trinité, le Pape François a proposé une méditation sur ce «mystère de l’amour de Dieu pour le monde», dont nous parle saint Jean dans l’Évangile. Un mystère inépuisable où nous rencontrons Dieu-Amour, Dieu-Sauveur, dont nous sommes appelés à témoigner par la charité évangélique.

Adélaïde Patrignani – Cité du Vatican

«Dieu a tellement aimé le monde qu’il a donné son Fils unique» (Jn 3, 16): s’adressant depuis la fenêtre du Palais apostolique aux pèlerins épars sur la Place Saint-Pierre, le Pape François est parti de ce verset de saint Jean pour évoquer le mystère de la Trinité mis à l’honneur ce dimanche. 

«Ces paroles servent à indiquer que l'action des trois Personnes divines – Père, Fils et Saint-Esprit – est entièrement un unique dessein d'amour qui sauve l'humanité et le monde», a-t-il expliqué.

Pour le salut du monde

Même si le monde est marqué par le mal et la corruption, même si l’humanité est pécheresse, Dieu n’a pas choisi de «juger le monde» mais de l’aimer. «Il aime le monde, malgré ses péchés; Dieu aime chacun de nous, même quand nous sommes dans l'erreur et nous éloignons de Lui». Et cet amour ouvre la voie de la rédemption. Dieu «donne ce qu’il a de plus précieux: son Fils unique», qui «donne sa vie pour les hommes, ressuscite, retourne au Père et, avec Lui, envoie l'Esprit Saint». Ce mouvement est celui de la Trinité, laquelle est «Amour, entièrement au service du monde, qu'elle veut sauver et recréer», a indiqué le Saint-Père. «Aujourd'hui, en pensant au Père, au Fils et au Saint Esprit, pensons à l'amour de Dieu», a-t-il demandé aux pèlerins. Se savoir aimés de Dieu: «voilà le sentiment d'aujourd'hui»

Ce grand mystère nous invite également à nous laisser «fasciner par la beauté de Dieu; beauté, bonté et vérité inépuisable», a poursuivi François. Mais il n’est pas pour autant lointain, inaccessible. La Trinité révèle plutôt un Dieu «humble, proche, qui s'est [fait] chair pour entrer dans notre vie, dans notre histoire, [...] pour que chaque homme et femme puisse la rencontrer et avoir la vie éternelle».

Dieu nous a aimés le premier

La foi consiste alors à «accueillir Dieu-Amour qui se donne dans le Christ, qui nous fait nous mouvoir dans l'Esprit Saint». «Se laisser rencontrer par Lui et avoir confiance en Lui», telle est la «vie chrétienne», où l'on doit toujours garder à l'esprit que c'est «Lui qui nous rencontre en premier»

Le Saint-Père a conclu en invoquant la Vierge Marie, «demeure de la Trinité», afin qu’elle nous aide à accueillir Dieu, qui «nous remplit de joie et donne un sens à notre chemin dans ce monde, en l'orientant toujours vers l'objectif qu'est le Ciel».

07 juin 2020, 12:10