Recherche

Vatican News
(Photo d'illustration) (Photo d'illustration) 

Appel du Pape contre le travail des enfants

À l'issue de l'audience générale, le Pape François a lancé un appel à l'occasion de la Journée mondiale contre le travail des enfants qui aura lieu vendredi 12 juin. Il a interpellé les institutions pour qu'elles comblent les lacunes économiques et sociales qui sont à l'origine de ces pratiques qui, parfois, s'apparentent à de l'esclavage.

Vatican News

«Les enfants sont l'avenir de la famille humaine : c'est à nous tous de favoriser leur croissance, leur santé et leur sérénité !» : le Pape François s'est adressé aux institutions en leur demandant de «tout mettre en œuvre pour protéger les mineurs». Pour cela, il faut, selon le Saint-Père, combler «les lacunes économiques et sociales qui sous-tendent la dynamique faussée dans laquelle ils sont malheureusement impliqués», car ce «phénomène» «prive les garçons et les filles de leur enfance et met en danger leur développement intégral».

 

Cette journée mondiale, organisée par l'Organisation internationale du Travail (OIT), s'inscrit cette année dans le contexte de la pandémie de Covid-19 et se concentre sur l'impact de la crise actuelle sur le travail des enfants. «Dans plusieurs pays, de nombreux enfants et jeunes sont contraints d'occuper des emplois inadaptés à leur âge, pour aider leurs familles dans des conditions d'extrême pauvreté», souligne le Pape. «Dans de nombreux cas, il s'agit de formes d'esclavage et d'emprisonnement, qui entraînent des souffrances physiques et psychologiques» poursuit-il.

Selon l'OIT, environ 152 millions d'enfants sont astreints au travail dont 72 millions effectuent des travaux dangereux. «Ces enfants courent désormais un risque encore plus grand de faire face à des circonstances encore plus difficiles et à avoir des journées de travail encore plus longues» explique l'organisation. 

10 juin 2020, 10:00