Recherche

Vatican News
Une femme de 90 ans guérie du coronavirus, à Seattle, le 24 mars 2020. Une femme de 90 ans guérie du coronavirus, à Seattle, le 24 mars 2020. 

Le Pape invite à mettre en pratique «l’Évangile de la vie» dans toutes nos relations

Dans le contexte de l’épidémie de coronavirus, et en ce jour du 25e anniversaire de la publication de l’encyclique de saint Jean-Paul II “Evangelium Vitae”, le Pape François a consacré sa catéchèse de ce mercredi matin à la défense de la vie.

Depuis la bibliothèque du Palais apostolique, François a repris les mots de Jean-Paul II en rappelant que même et surtout dans ce temps de crise, l’Évangile de la vie «doit être annoncé avec une courageuse fidélité comme une bonne nouvelle pour les hommes de toute époque et de toute culture».

La crédibilité du message de l’Évangile se joue dans les actes concrets, a expliqué François. «Je pense avec gratitude au témoignage silencieux de tant de personnes qui, de diverses façons, sont en train de se dévouer au service des malades, des personnes âgées, de ceux qui sont seuls et des plus indigents. Ils mettent en pratique l’Évangile de la vie, comme Marie qui, en accueillant l’annonce de l’Évangile, est allée aider sa cousine Élisabeth qui en avait besoin».

Défendre la vie dans les relations concrètes

La défense de la vie n’est pas une idéologie ou un concept abstrait. Elle doit impliquer tous les chrétiens, en tant qu’êtres humains, dans les relations à des personnes en chair et en os, «un enfant à peine conçu, un pauvre marginalisé, un malade seul et découragé ou en phase terminale, quelqu’un qui a perdu son travail et ne réussit pas à en retrouver un, un migrant rejeté ou ghéttoïsé…». Il s’agit toujours d’un engagement concret et relationnel.

Actuellement, dans le monde, malgré les grandes déclarations de principe sur les droits de l’homme, la dignité et la vie des personnes restent trop souvent menacées. «Nous nous trouvons face à de nouvelles menaces et à de nouveaux esclavages, et les législations ne sont pas toujours orientées vers la protection de la vie humaine la plus vulnérable.»

Le message de l’encyclique de saint Jean-Paul II demeure donc plus que jamais actuel. «Au-delà des urgences, comme celle que nous sommes en train de vivre, il s’agit d’agir sur le plan culturel et éducatif pour transmettre aux générations futures une attitude de solidarité, de soin, d’accueil, en sachant bien que la culture de la vie n’est pas le patrimoine exclusif des chrétiens», mais qu’elle appartient à tous ceux qui agissent pour construire des relations fraternelles, reconnaissant la valeur propre à chaque personne.

François a conclu avec ces mots de Jean-Paul II qui s’adressent à chacun de nous : «Respecte, défend, aime et sert la vie, toute vie, toute vie humaine ! Ce n’est que sur cette route que tu trouveras la justice, le développement, la liberté, la paix et le bonheur !»

Rappel des initiatives de prière contre la pandémie de coronavirus

Au terme de l’audience générale, François a rappelé que «d’ici peu, à midi, nous, les pasteurs des différentes communautés chrétiennes, ensemble avec les fidèles des différentes confessions, nous nous réunirons spirituellement pour invoquer Dieu avec la prière du “Notre Père”. Unissons nos voix de supplication au Seigneur en ces jours de souffrance, alors que le monde est durement éprouvé par la pandémie», a exhorté le Pape.

Il a également invité tous ceux qui le peuvent à s’associer par la radio, la télévision et internet, au moment de prière qu’il présidera ce vendredi à 18h sur le parvis de la basilique Saint-Pierre, et qui sera suivi d’une bénédiction Urbi et Orbi exceptionnelle, avec concession de l’indulgence plénière.

        

 

25 mars 2020, 11:01