Recherche

Vatican News

La gratitude du Pape à l'association Pro Petri Sede

Ce lundi 24 février, le Pape a reçu en audience l’association de soutien au Successeur de Pierre, Pro Petri Sede (Pour le Siège de Pierre), actuellement en pèlerinage à Rome.

François a d’abord rappelé que ce pèlerinage était l’occasion pour l'association originaire du Bénélux, fondée au XIXe siècle, d’apporter son soutien financier et spirituel aux œuvres sociales et caritatives liées à sa charge pastorale et aux œuvres du Saint-Siège; c’est là une manière de participer «à l’action missionnaire de l’Église qui lutte pour le développement humain intégral de toute personne», quels que soient son origine ou son statut social. «Dans la course effrénée à l’avoir, à la carrière, aux honneurs ou au pouvoir, les faibles et les petits sont parfois ignorés et rejetés», note le Pape. «C’est pourquoi l’Église, en prônant l’option préférentielle pour les pauvres, s’appuie sur des hommes et des femmes de bonne volonté et pétris de l’Évangile, pour porter à toute personne dans le besoin la paix et la joie du Ressuscité. Par votre contribution caritative à la vie de l’Église, vous devenez le sel et la lumière (cf. Mt 5, 13-14) qui redonnent à tant de personnes le goût de la vie», a-t-il ajouté.

Et le Pape de rappeler les immenses défis qui se posent aujourd’hui à la famille humaine et à la maison commune: «Au cœur de nos préoccupations, nous avons le cri de détresse des peuples qui subissent entre autres la guerre, les déplacements des personnes, la pauvreté et la dégradation de l’écosystème. Il est urgent que cesse l’exploitation des plus pauvres! Il est urgent que cessent les atrocités dans les pays en proie aux guerres et aux conflits qui jettent de nombreuses personnes sur la route de l’exil !», a-t-il lancé, après avoir remercié l’association pour son appui constant.

François a de nouveau invité à une «conversion écologique»: «Votre témoignage de vie chrétienne, qui se manifeste par votre générosité et votre attention à l’autre, nous invite tous aujourd’hui à lutter contre le climat généralisé d’individualisme, d’égoïsme et d’indifférence, qui menacent aussi bien la paix entre les hommes que l’environnement».

En guise de conclusion, l’évêque de Rome a invité ses visiteurs à rester «fermes» dans leurs convictions et «solides» dans leur foi. «Comme Saint Pierre, avancez au large avec courage et partagez ce grand amour que le Christ nous a révélé!».

24 février 2020, 11:19