Recherche

Vatican News
Le Pape exhorte les légionnaires du Christ à ne pas regarder vers le passé Le Pape exhorte les légionnaires du Christ à ne pas regarder vers le passé  (Vatican Media)

Le Pape exhorte la Légion du Christ à poursuivre ses réformes

Les légionnaires du Christ doivent continuer leur chemin de rénovation et ne pas regarder en arrière. Dans un discours transmis ce samedi matin au chapitre général des légionnaires et aux assemblées générales des personnes consacrées et des laïcs de Regnum Christi, le Pape François salue les statuts de la Fédération nouvellement créée et encourage ses membres à poursuivre avec humilité le parcours entrepris depuis 2014 et l’éclatement du scandale lié au fondateur de la Légion, le père Maciel.

Xavier Sartre – Cité du Vatican

L’indisposition du Pape François qui le tient encore ce samedi éloigné des rencontres publiques, n’a pas empêché que son discours prévu ce matin soit remis aux membres du chapitre général des légionnaires du Christ et à ceux des assemblées générales des personnes consacrées et des laïcs de Regnum Christi. Dans ce texte, le Saint-Père exprime à la fois sa satisfaction de voir que les légionnaires se sont engagés pleinement sur la voie de la rénovation mais les met en garde contre toute tentation de regarder en arrière, leur prodiguant plusieurs conseils.

Secoué par les révélations concernant leur fondateur, le père Marcial Maciel, les légionnaires suivent depuis 2014 un parcours sous la «conduite maternelle de l’Église». Revenant sur cette figure, le Pape constate que «d’une part, on ne peut pas nier que [le père Maciel] a été le fondateur “historique” de toute la réalité que vous représentez, mais d’autre part, vous ne pouvez pas le considérer comme un exemple de sainteté à imiter. Il est parvenu à se faire considérer comme un point de référence grâce à une illusion qu’il a été capable de créer au travers de sa double vie».

Fin de l’autoréférentialité

Grâce au travail accompli par les envoyés du Saint-Siège et la direction de la Légion, de nouvelles constitutions et de nouveaux statuts «véritablement nouveaux», souligne le Pape, ont été rédigés et approuvés. Ce résultat a été possible grâce à la docilité des légionnaires «aux aides et aux soutiens» que l’Église leur a offerts et grâce à leur prise de conscience de la «nécessité effective d’un renouvellement» qui les fasse sortir de «l’autoréférentialité» dans laquelle ils s’étaient enfermés.

François salue donc le «courage» qu’ils ont eu de s’ouvrir à l’action de l’Esprit Saint, «entrant ainsi dans un parcours de vrai discernement». «Cela a sollicité un changement de mentalité supplémentaire, parce que cela demandait une nouvelle vision des rapports mutuels entre les diverses réalités qui composent le Regnum Christi.» Le Pape reconnait que cela n’a pas été facile.

Une nouvelle fédération

De ce processus est né la Fédération du Regnum Christi composée de l’institut religieux de la Légion du Christ, de la société de vie apostolique des personnes consacrées et de la société de vie apostolique des laïcs consacrés du Regnum Christi, auxquelles s’ajoutent individuellement de nombreux laïcs qui forment une «famille spirituelle».

Il s’agit, se réjouit le Saint-Père, «d’une réalité canoniquement nouvelle mais aussi ancienne». Mais, au-delà de ces transformations statutaires, «il reste un vaste champ qui doit être objet de discernement de votre part». «Le chemin doit continuer, en regardant devant, pas en arrière» affirme-t-il.

La seconde phase est celle de l’application de ces nouveaux statuts. Pour cela, il faut un discernement qui nécessite «de la part de tous, beaucoup d’humilité et de prière». Concrètement, les conseils doivent aider les supérieurs dans leur gouvernement et doivent les contrôler. Ces derniers «sont appelés à gouverner en considérant les personnes et dans le respect du droit commun de l’Église et de celui spécifique de l’institut ou de la société». D’où la norme canonique qui prévoit que «quand une question est soumise au consensus du conseil, le supérieur ne peut pas voter» pour ne pas influencer les conseillers.

Encouragement à persévérer sur la nouvelle voie

François exhorte enfin les nouveaux dirigeants à être conscients que «le chemin de renouvellement n’est pas achevé car le changement de mentalité chez les individus et dans une institution réclame beaucoup de temps d’assimilation et donc une conversion continuelle.» «Revenir au passé serait dangereux et n’aurait pas de sens» met en garde le Saint-Père. Le parcours entrepris depuis plusieurs années exige que les trois instances gouvernantes de la nouvelle fédération aient «une vision cohérente avec la volonté que l’Église a démontrée ces dernières années par sa proximité et tous les moyens concrets qu’elle a mis à disposition».

Le Pape exhorte ainsi les nouveaux gouvernants à agir «fortiter et suaviter : énergiquement dans la substance et doucement dans les modes» afin de poursuivre la route entreprise en suivant la ligne tracée par l’Église. 

29 février 2020, 13:53