Recherche

Vatican News

Les catholiques philippins de Rome se préparent à Noël en présence du Pape

Ce dimanche 15 décembre après-midi, l'évêque de Rome a célébré la messe pour la communauté philippine de son diocèse en la Basilique Saint-Pierre. C’est la première fois que le Pape François présidait une messe pour cette communauté. De nombreux fidèles ont participé à la cérémonie, qui ouvrait la traditionnelle neuvaine de messes préparatoires à Noël vécue avec ferveur par les catholiques philippins du monde entier.

Adélaïde Patrignani – Cité du Vatican

Environ 7500 catholiques philippins de Rome ont assisté à cette messe célébrée par le Souverain Pontife, moins que le nombre de fidèles qui désiraient être présents. Il y avait aussi 150 prêtres concélébrant autour de François, parmi lesquels le cardinal vicaire de Rome Angelo de Donatis, le père Ricky Gente, scalabrinien, aumônier de la communauté philippine de Rome, et le père Leonir Chiarello, supérieur général des scalabriniens.

Dans l’assemblée se trouvaient aussi l’ambassadrice des Philippines près le Saint-Siège, Grace Relucio-Princesa, ainsi que son homologue auprès de l’Italie, Domingo Nolasco.

Début d’une neuvaine de messes préparatoires à Noël

La date de cette messe n’était pas choisie au hasard: il s’agissait de la première des 9 “Simbang Gabi” (“messe de la nuit” en philippin) importante tradition philippine qui rassemble chaque jour les catholiques de l’archipel à partir du 16 décembre et jusqu’à la veille de Noël. Chaque messe de cette neuvaine est habituellement célébrée à l’aube, autour de 4h du matin. Dans l’obscurité de la nuit, la célébration manifeste l’attente joyeuse et fervente de Celui qui est la “Lumière du monde”.   

Le Saint-Père a d’ailleurs évoqué cette tradition dans son homélie. Il a fait remarquer que «dans les dernières décennies, grâce aux migrants philippins, une telle dévotion a dépassé les frontières nationales pour arriver dans beaucoup d’autres pays». Ainsi, depuis plusieurs années, “Simbang Gabi” est célébrée dans le diocèse de Rome.  

Témoigner de l’infinie variété du Royaume de Dieu

Le Pape François a aussi rappelé aux catholiques philippins de Rome leur «mission spéciale»: être, par leur témoignage de foi, un «levain» dans leurs actuelles paroisses d’appartenance. François les a ainsi encouragés à «multiplier les opportunités de rencontre» pour partager leur «richesse culturelle et spirituelle». «Nous sommes tous invités à construire ensemble cette communion dans la diversité qui constitue un trait distinctif du Royaume de Dieu», a souligné le Sant-Père. «Nous sommes tous appelés à pratiquer ensemble la charité envers les habitants des périphéries existentielles», a-t-il poursuivi, «à annoncer ensemble l’Évangile, la Bonne Nouvelle du salut, dans toutes les langues, pour rejoindre ainsi le plus de personnes possibles».

S’offrir à l’amour miséricordieux

L’évêque de Rome a par ailleurs souligné des aspects essentiels du mystère de la Nativité. «Le salut est offert à tous, mais le Seigneur manifeste une tendresse spéciale pour les plus vulnérables, les plus fragiles, les plus pauvres de son peuples», a-t-il ainsi déclaré. En Jésus, «l’amour salvifique de Dieu se fait tangible», non pas de manière éclatante ni écrasante, mais en libérant l’homme du mal et en annonçant la miséricorde et la paix.

«Les habitants des périphéries existentielles continuent d’être encore nombreux», a insisté le Souverain Pontife, invitant donc les fidèles à «demander au Seigneur de renouveler le miracle de Noël chaque année, en nous offrant nous-mêmes comme instruments de son amour miséricordieux envers les derniers»

Rappelons que le Pape François s'est déjà rendu aux Philippines, du 15 au 19 janvier 2015, lors d'un voyage apostolique qui l'avait également conduit au Sri Lanka. 

Pape François - Sainte Messe pour la communauté philippine
15 décembre 2019, 17:45