Recherche

Vatican News
Le Pape lors de l'audience avec les membres de l'ACEC Le Pape lors de l'audience avec les membres de l'ACEC  (Vatican Media)

Le Pape salue le cinéma qui rassemble

Le Pape François a reçu ce samedi midi au Vatican les membres de l’Association catholiques des propriétaires de cinéma (ACEC) créée il y a soixante-dix ans. Cette structure dépendant de la conférence épiscopale italienne rassemble les responsables de salles de cinéma. Dans son discours, le Saint-Père leur a confié trois missions à respecter: vivre en communion, être créatif et être visionnaire.

Xavier Sartre – Cité du Vatican

Le Pape a rendu hommage au cinéma d’après-guerre qui rassemblait les gens dans toute l’Italie autour d’un même écran, partageant un instant de bonheur tous ensembles. «Tout le cinéma de l’après-guerre est une école d’humanisme». «Nos parents nous ont emmenés voir ces films qui nous ont formé le cœur» a-t-il confié. De la même manière, les membres de l’Association catholique des métiers du cinéma sont invités par François à «construire une communion» entre eux, mais aussi entre associations et organisations «qui dans le monde catholique s’occupent de cinéma, pour transmettre la beauté d’être ensemble». «Sans communion, l’âme manque au rassemblement».

La deuxième mission que le Saint-Père entend confier à ces professionnels du cinéma, c’est de «donner de l’espace à la créativité, en imaginant et en construisant de nouveaux parcours. La créativité est fondamentale : nous savons très bien comment les nouvelles plateformes numériques représentent un défi pour les médias traditionnels».

Le cinéma n’échappe pas à la règle. «Vos associations et vos organisations, si elles ne veulent pas devenir des “musées”, doivent accueillir ces questions de manière active et créative. L’audace, comme cela s’est passé avec les fondateurs, vous appelle encore une fois à être en première ligne, non de manière isolée ou en ordre dispersé, mais tous ensemble», explique le Pape.

Pour répondre à ces défis, François invite à une «conversion intégrale qui remet en question la richesse et la profondeur de chacun. Audace et créativité pour aller de l’avant et ne pas rester aux marges de l’innovation».

Enfin, le Pape exhorte les membres de l’ACEC à avoir un regard «attentif et proche», «d’ensemble et d’unité», «qui suscite des émotions», «qui communique la communion et la créativité». «Le regard, poursuite François, communique et ne trahit pas», il est «au fondement de la construction des communautés». Et de souligner qu’il est «important de surmonter les barrières du passé pour se projeter vers l'avenir».

Le Pape exhorte avant de les quitter, ses interlocuteurs à vivre leur passion et leur compétence avec le sens et le style ecclésial : «c’est la meilleure médecine pour ne pas tomber dans l’autoréférentialité»

07 décembre 2019, 12:36