Recherche

Vatican News
Le Pape salue le cardinal Sodano Le Pape salue le cardinal Sodano  (Vatican Media)

Le cardinal Sodano quitte ses fonctions de doyen

Le Pape François a accepté la renonciation de l’ex-secrétaire d’État de la charge de doyen du Collège cardinalice, poste qu’il occupait depuis 2005. Cette charge est transformée en mandat de cinq ans, éventuellement renouvelable.

Vatican News

Le Pape a accepté la renonciation du cardinal Angelo Sodano de la charge de doyen du Collège cardinalice, présenté en raison de son âge avancé, et a établi par un Motu proprio que dorénavant cette charge aurait une durée de cinq ans et serait éventuellement renouvelée, et qu’à l’issue de son mandat, le cardinal sortant recevrait le titre de «doyen émérite».

La décision du Saint-Père a été rendue publique après les traditionnels vœux à la Curie romaine qui se sont ouverts avec le salut du doyen. Angelo Sodano, 92 ans, évêque et nonce apostolique depuis 1978, secrétaire d’État de 1990 à 2005, a été le successeurs de Joseph Ratzinger en tant que doyen du Collège cardinalice, désigné comme prévu par les normes parmi ses frères cardinaux de l’ordre des évêques.

Le 26 juin 2018, le Pape François avait décidé d’élargir le nombre de membres de l’ordre des évêques, jusqu’alors composé par les cardinaux titulaires des diocèses suburbicaires et par les patriarches orientaux créés cardinaux, incluant aussi le secrétaire d’État Pietro Parolin, le préfet de la congrégation pour les Églises orientales Leonardo Sandri, le préfet de la congrégation pour les Évêques Marc Ouellet et l’alors préfet de la congrégation pour l’Évangélisation des peuples Fernando Filoni, aujourd’hui Grand Maître de l’Ordre équestre du Saint-Sépulcre.

«Maintenant, cependant, - écrit François dans le nouveau Motu proprio – en ayant accepté la renonciation» du cardinal Sodano, «que je remercie vivement pour le grand service rendu au collège des cardinaux pendant les presque quinze ans de son mandat, et eu égard au fait qu’avec l’accroissement du nombre des cardinaux, des engagements toujours plus grands viennent peser sur la personne du cardinal doyen, il m’est apparu opportun que dorénavant le cardinal doyen, qui sera toujours élu parmi les membres de l’Ordre des évêques selon les modalités établies par le canon 352 § 2 du code de droit canon, reste en charge pour un quinquennat éventuellement renouvelable et qu’au terme de son service, il puisse assumer le titre de doyen émérite du Collège cardinalice».

Le cardinal doyen préside le Collège mais n’a pas de pouvoir de gouvernement sur les autres cardinaux, étant «primus inter pares». Jusqu’à aujourd’hui, la charge n’avait pas de limite de durée. Le doyen convoque le conclave en cas de siège vacant ou le préside s’il a moins de 80 ans et est donc inscrit sur la liste des électeurs. Lors du dernier conclave, en mars 2013, le cardinal Sodano, qui avait déjà dépassé les 80 ans, avait présidé les congrégations générales des cardinaux mais n’avait pas pu entrer dans la chapelle Sixtine et c’est le vice-doyen, Giovanni Battista Re qui avait présidé le vote.

21 décembre 2019, 11:46