Recherche

Vatican News
Le Pape François bénit les fidèles lors de l'audience générale du mercredi 4 décembre 2019, place Saint-Pierre. Le Pape François bénit les fidèles lors de l'audience générale du mercredi 4 décembre 2019, place Saint-Pierre.   (Vatican Media)

Audience générale: la foi en Jésus-Christ et l'ésotérisme sont incompatibles

Le Pape François a fermement dénoncé toutes les pratiques occultes auxquelles s’adonnent nombre de contemporains dans toutes les parties du monde. Il a exhorté à choisir le Christ et à rejeter l’ésotérisme, mercredi 4 décembre 2019.

Lors de sa catéchèse délivrée place Saint-Pierre de Rome, à l’audience générale du mercredi 4 décembre, le Pape François est revenu sur ceux qui à Éphèse utilisaient le nom de Jésus pour s’adonner à des exorcismes, sans avoir l’autorité spirituelle pour le faire (Actes des apôtres). 

«Elle révèle la faiblesse des arts magiques, qui sont abandonnés par un grand nombre de personnes qui choisissent le Christ», a déclaré l’évêque de Rome. Un véritable retournement de situation pour une ville comme Ephèse, qui était un centre célèbre pour la pratique de la magie.

La magie n’est pas chrétienne

Le Pape qui s’appuie sur les Actes des apôtres pour souligner ainsi l'incompatibilité entre la foi au Christ et la magie. «Si vous choisissez le Christ, vous ne pouvez pas avoir recours au magicien: la foi, c'est l'abandon confiant entre les mains d'un Dieu digne de confiance qui se fait connaître, non par des pratiques occultes mais par la révélation et avec un amour gratuit», a ainsi insisté le Pape, rétorquant: «Certains d'entre vous me diront peut-être: “Ah, oui, cette magie est une chose ancienne: aujourd'hui, avec la civilisation chrétienne, cela n'arrive pas». 

 

Et le Souverain pontife de citer toutes ces personnes qui vont jouer au tarot aujourd’hui, et se faire l’avenir dans les mains par de quelconques devins ou tirer les cartes. «Comment se fait-il que, si tu crois en Jésus-Christ, tu ailles vers le magicien, vers le devin, vers tous ces gens?», s’est interrogé François, martelant combien «la magie n'est pas chrétienne».

Prêtres et évêques, gardiens du troupeau

Seule la grâce du Christ apporte tout, «priez et confiez-vous au Seigneur», a confié le Pape, rappelant les responsabilités sous-jacentes incombant à tous les bergers et pasteurs qui doivent veiller sur leur troupeau. «Le pasteur doit veiller, le curé doit veiller et être vigilant, les prêtres, les évêques, le Pape!», a énuméré François.   

Après avoir confié cette tâche aux responsables d'Éphèse, l’apôtre Paul les remet entre les mains de Dieu et les confie à la «Parole de sa grâce», «ferment de toute croissance et chemin de sainteté dans l'Église», les invitant à travailler de leurs propres mains, pour ne pas être un fardeau pour les autres, pour aider les faibles et faire l'expérience que «l'on est plus heureux de donner que de recevoir».

04 décembre 2019, 10:44