Recherche

Vatican News
L'audience du Pape François à la fondation "A chance in Life", le 9 décembre 2019 au Vatican. L'audience du Pape François à la fondation "A chance in Life", le 9 décembre 2019 au Vatican.  (Vatican Media)

François invite les jeunes générations à une citoyenneté participative

Le Pape François a reçu ce lundi 9 décembre des membres de l’organisation "A Chance in Life", qui aide les enfants en difficultés, en créant des structures où ceux-ci doivent apprendre à vivre en autonomie, avec leurs propres institutions, les formant à une citoyenneté participative.

L’histoire de A Chance in Life commence à Rome après la Seconde Guerre mondiale. En 1945, lorsqu’il chemine les rues de la capitale italienne dévastée par la guerre, Mgr John Patrick Carollo-Abbing ne peut rester les bras croisés devant le nombre d’orphelins et d’enfants seuls qui n’ont désormais que les pavés romains en guise de toit. En périphérie de Rome, le prêtre irlandais met donc en place une mini-ville pour ces enfants des rues, pour donner à chacun, selon ses mots «une chance dans la vie». C’est ainsi que naît le projet qui au cours des décennies se développera. Aujourd’hui, des villages pour accueillir les enfants ont été mis en place non seulement en Italie, mais également en Éthiopie, en Inde, en Colombie, au Guatemala ou encore au Pérou. 

Au-delà du simple accueil des enfants, A Chance in Life tient sa particularité dans sa philosophie: considérer les jeunes accueillis comme des citoyens à part entière et leur inciter à prendre leur responsabilité au sein de la communauté. Une manière pour eux de prendre confiance en eux et de saisir par la suite leur place dans la société. 

«Voulez-vous changer le monde ?» 

Une philosophie sur laquelle est revenu le Pape François lundi 9 décembre devant les membres de l’organisation, reçus au Vatican : «Il est essentiel de former les nouvelles générations à exercer une citoyenneté active et participative, centrée sur l’humain et la protection de l’environnement», a déclaré le Saint-Père, dans la lignée de Laudato Si’, ajoutant que l’innovation technologique était également un facteur de développement, déjà accessible pour ces jeunes qui ont finalement «grandi» avec. 

Une citoyenneté responsable et engagée des jeunes est un des fils rouges du pontificat du Pape François. Dans les mémoires, sa question retentissante lancée à la foule de jeunes lors des journées mondiales de la Jeunesse à Cracovie en juillet 2016 : «Voulez-vous changer le monde ?», prémisse à l’organisation du Synode sur les jeunes, la foi et le discernement vocationnel, en octobre 2018.

09 décembre 2019, 10:37