Recherche

Vatican News
Le Pape François a reçu les cellules paroissiales d'évangélisation, le 18 novembre 2019. Le Pape François a reçu les cellules paroissiales d'évangélisation, le 18 novembre 2019.   (Vatican Media)

Le Pape loue l’enthousiasme des cellules paroissiales d’évangélisation

Le Pape a reçu les membres des cellules paroissiales d’évangélisation, petits groupes de laïcs actifs qui s’attachent partout dans le monde à évangéliser leur milieu de vie, lundi 18 novembre 2019 au Vatican.

À l’occasion des trente ans de l’institution des cellules paroissiales d’évangélisation, le Pape François a commencé par remercier Don Piergiorgio Perini, le fondateur de cet organisme pour son «inlassable» travail d'évangélisation ces trois dernières décennies.

«Portez du fruit et que votre fruit demeure» 

Le Pape a ainsi rappelé les paroles du Christ à cet égard: «Je vous ai établis pour que vous alliez et portiez du fruit et que votre fruit demeure» (Jn 15, 16). Bien sûr, a nuancé le Saint-Père à propos de cet appel, «Jésus n'a pas dit à ses disciples qu'ils verraient le fruit de leur travail. Il leur a seulement assuré que les fruits resteraient». Une promesse qui s’applique à tous.

Touchons donc de nos propres mains combien l'amour de Dieu pour nous est grand et infini, exhorte l’évêque de Rome, prévenant: «Si nous sommes fidèles et vigilants, alors Il nous permettra aussi de voir les fruits de notre travail».

La force de la communauté

Et François de louer la fécondité de toutes ces cellules paroissiales d’évangélisation, tout en les encourageant vivement: «N'ayez pas peur de la nouveauté et que les difficultés qui sont inévitables sur le chemin de l'évangélisation ne ralentissent pas votre marche. Quand vous êtes un disciple missionnaire, alors l'enthousiasme ne peut jamais échouer! Dans la fatigue, soutenez la prière adressée à l'Esprit Saint qui est le Consolateur; dans la faiblesse, sentez la force de la communauté qui ne vous laisse jamais livrés à vous-mêmes», s’est alors exclamé le Souverain pontife argentin.

Des rencontres, matrices d’un changement de vie

Pour le Pape, la vitalité des paroisses se mesure ainsi à ce besoin urgent de la rencontre «pour atteindre les gens là où ils vivent et travaillent. Si nous avons rencontré le Christ dans notre vie, alors nous ne pouvons pas le garder pour nous seuls. Il est crucial que nous partagions cette expérience avec d'autres aussi; c'est la voie principale de l'évangélisation», a-t-il ensuite expliqué, avant d’ajouter: «N’oubliez pas, chaque fois que vous rencontrez quelqu'un, une histoire vraie se joue et peut changer la vie d'une personne. Cela a toujours été le cas. Quand Jésus vit Pierre, André, Jacques et Jean travailler le long du bord du lac, il les regarda et transforma leur vie (cf. Lc 5,1-11). La même chose se répète de nos jours, quand la rencontre est le fruit de l'amour chrétien, elle change la vie parce qu'elle touche le cœur des gens et les touche profondément».

Et François d’appeler ainsi le plus grand nombre à transformer leur annonce en témoignage de miséricorde.

Les cellules paroissiales d’évangélisation en bref

Le système des cellules paroissiales d’évangélisation naît en 1987 à l’initiative de l’abbé Piergiorgio Perini, curé de Saint-Eustorge de Milan, qui introduit en Italie la méthode pastorale, découverte un an plus tôt chez Mgr Michael J. Eivers, de la paroisse de St. Boniface de Pembroke Pines, à Miami. Très vite, l’expérience se répand à toute la paroisse de Saint-Eustorge, et gagne progressivement d’autres paroisses d’Italie et de nombreux autres pays.

Le 2 avril 2009, le Conseil pontifical pour les laïcs décrète la reconnaissance de l’organisme international de service du système des cellules paroissiales d’évangélisation.

18 novembre 2019, 12:20