Recherche

Vatican News
Le Pape François à la fenêtre des appartements pontificaux ce dimanche 6 octobre Le Pape François à la fenêtre des appartements pontificaux ce dimanche 6 octobre  (AFP or licensors)

Angélus: le Pape appelle à une foi reflétant la joie du service

«Nul n’est impossible à celui qui a la foi». Avant de réciter la prière de l’Angélus, le Pape a commenté l’Évangile de Luc «Si vous aviez la foi» (17, 5-10). François invite à vivre une foi humble qui a un grand besoin de Dieu et qui s’abandonne totalement à Lui ; une foi qui «reflète la joie d’être au service les uns des autres».

Aux disciples qui demandent à Jésus d’augmenter en eux la foi, Jésus répond avec deux images. La première, celle d’une petite graine de moutarde capable de pousser un arbre solide et bien enraciné en terre, à se déraciner pour se planter, «encore plus improbable» en pleine mer. Avec cette image, Jésus veut faire comprendre que la foi, même si elle est aussi petite qu’une graine de moutarde a une force immense. «Rien n’est impossible à qui a la foi, parce qu’il ne s’appuie pas sur ses propres forces mais sur celle de Dieu».

Comparable à la grande de moutarde, la foi n’est pas «orgueilleuse, ni sûre de soi, explique François, dans son humilité, elle a un grand besoin de Dieu et dans sa petitesse elle s’abandonne avec une pleine confiance en Lui». Elle offre la capacité à vivre avec espérance, poursuit le Pape ; à accepter les échecs et les souffrances, conscients que le mal n’a pas le dernier mot.

Examiner sa vie de foi

Comment comprendre si notre foi est «authentique, pure et sincère», s’interroge le Pape. Jésus l’indique avec une seconde image, celle du serviteur «qui ne fait que son devoir» lorsqu’après avoir labouré les champs de son maître, il accomplit sa volonté et lui prépare à diner. Au cœur de cette parabole, on découvre «la disponibilité du serviteur». Avec cette image, Jésus veut dire que c’est ainsi que l’homme de foi se comporte vis-à-vis de Dieu: «il s’en remet complètement à sa volonté, sans calcul, ni exigence» explique François.

Ce comportement est appelé à se refléter dans notre manière d’être dans la communauté, «dans la joie d’être au service les uns les autres, en y trouvant déjà sa récompense», sans attendre de la reconnaissance ou des gains, sans revendications. Selon le Pape, cette attitude d’humilité et de disponibilité fait «grand bien à l’Église». Il rappelle la manière dont Jésus a lavé lui-même les pieds de ses disciples.

«Aujourd’hui le Seigneur nous exhorte à examiner notre vie de foi pour voir si elle est désintéressée, qu’elle ne condamne pas ni de revendique des droits, mais qu’elle est la réponse sereine et gratuite au don de Dieu» a conclu le Pape François.

Le Pape prie enfin la Vierge Marie afin qu’elle aide chacun à vivre une foi humble et attentive au sein de sa communauté.

Appel à prier pour le Synode

Après avoir récité la prière de l’Angélus, le Pape a rappelé aux fidèles réunis place Saint-Pierre qu’il a présidé ce dimanche matin la messe d’ouverture du Synode spécial sur la région pan-amazonienne. Pendant trois semaines, leur a-t-il expliqué, les pères synodaux réunis autour du Pape vont «réfléchir à la mission de l’Église en Amazonie, sur l’évangélisation et la promotion d’une écologie intégrale». Le Pape a demandé aux fidèles du monde d’accompagner cet «important événement ecclésial» de leurs prières afin qu’il «soit vécu dans une communion fraternelle et dans la docilité à l’Esprit Saint qui toujours montre les chemins pour témoigner de l’Évangile».

 

06 octobre 2019, 13:01