Recherche

Vatican News
Après la messe pour les migrants et les réfugiés, le Pape a prononcé l'Angélus place saint Pierre de Rome, dimanche 29 septembre 2019. Après la messe pour les migrants et les réfugiés, le Pape a prononcé l'Angélus place saint Pierre de Rome, dimanche 29 septembre 2019.   (AFP or licensors)

Angélus: l’accueil du migrant est un défi évangélique

Avant de réciter la prière de l’Angélus place saint Pierre, le Pape François a rappelé le moment de prière vécu quelques instants auparavant lors de la messe qu’il présidait pour les migrants et réfugiés, ce dimanche 29 septembre.

Le devoir de l’hospitalité

Pour souligner cet engagement, le Pape a évoqué la sculpture qu’il inaugurerait en leur hommage, et qui a pour thème ces mots de la Lettre aux Hébreux: «N’oubliez pas l’hospitalité : elle a permis à certains, sans le savoir, de recevoir chez eux des anges».

Cette sculpture, en bronze et en argile, représente un groupe de migrants de différentes cultures et de différentes périodes historiques. Le Pape l’a souhaitait sur la place saint-Pierre pour rappeler à tous le défi évangélique de l’accueil. 

La situation politique au Cameroun

Le Souverain pontife a aussi évoqué la situation politique au Cameroun, mentionnant l’ouverture, lundi 30 septembre de la réunion de dialogue national dans le but de trouver une solution «à la difficile crise qui sévit dans le pays depuis des années».

«Au plus près des souffrances et des espoirs du peuple camerounais bien-aimé, j'invite tout le monde à prier pour que ce dialogue soit fructueux et conduise à des solutions de paix juste et durable, dans l'intérêt de tous», a exhorté le Saint-Père. 

29 septembre 2019, 12:01