Recherche

Vatican News
Le Pape François lors de l'audience générale Le Pape François lors de l'audience générale  (Vatican Media)

Audience : le diacre est fait pour le service, pas l’autel

Le Pape François a poursuivi ce mercredi matin son cycle de catéchèses sur les Actes des Apôtres lors de l’audience générale place Saint-Pierre. Il est revenu sur le rôle du diacre et sur la manière dont saint Etienne a répondu aux calomnies, témoignant de l’Évangile par sa vie.

Xavier Sartre- Cité du Vatican

Le Pape François prend la vie de saint Etienne pour montrer comment les Apôtres ont résolu un certain nombre de questions d’ordre pratique. Il faut en effet «harmoniser les différences qui cohabitent» au sein de la communauté, sans que des «oppositions ou des fissures» n’apparaissent, et pour cela, il faut lutter contre «la zizanie», celle provoquée par les chuchotements et les bavardages.

Les Apôtres mettent en place, explique François, «un processus de discernement qui consiste à bien considérer les difficultés et à chercher ensemble des solutions». Leur vocation essentielle étant celle de «prier et d’annoncer l’Évangile», ils créent un groupe de sept hommes de bonne réputation, les diacres. «Ils sont créés pour le service», précise le Pape. «Le diacre dans l’Église n’est pas un prêtre en second. Il est autre chose. […] Quand un diacre aime trop aller à l’autel, il se trompe. Ce n’est pas la route. Et les Apôtres créent des diacres». Le corps ecclésial grandit de cette harmonie entre le service de la Parole et celui de la charité.

Saint Etienne premier diacre

Parmi ces premiers sept diacres, figure saint Etienne qui doit faire face à «la calomnie qui tue. Toujours». Pour se défendre, Etienne «proclame une relecture de l’histoire sainte centrée sur le Christ, pour se défendre». «La Pâque de Jésus mort et ressuscité est la clé de toute l’histoire de l’alliance», poursuit le Pape. Et «Etienne dénonce courageusement l’hypocrisie avec laquelle les prophètes et Jésus lui-même ont été traités».

Face à la violence dont il est l’objet, Etienne «montre la vraie étoffe dont est fait le disciple du Christ. Il ne cherche pas d’échappatoire, il n’appelle aucune personnalité qui pourrait le sauver ; il remet sa vie dans les mains du Seigneur». François rappelle ainsi qu’Etienne, par ses paroles, nous enseigne que «ce ne sont pas les beaux discours à révéler notre identité d’enfants de Dieu mais seulement l’abandon de notre vie dans les mains du Père et le pardon pour qui nous offense»

25 septembre 2019, 11:29