Recherche

Vatican News
"Bon voyage", souhaitent quelques fidèles au Pape qui entame cette semaine son 31e voyage apostolique "Bon voyage", souhaitent quelques fidèles au Pape qui entame cette semaine son 31e voyage apostolique  (Vatican Media)

Angélus: le chrétien doit choisir la voie de l'humilité et de la générosité

Fondant sa réflexion sur l’Évangile de ce dimanche, en saint Luc, le Pape est revenu, avant la prière de l’Angélus, sur les deux voies indiquées par le Christ : l’humilité et la générosité désintéressée.

Invité à un banquet, Jésus observe comment les commensaux cherchent à obtenir les premières places ; une attitude somme toute très commune, fait remarquer le Pape pour qui cette course, -qui en réalité veut affirmer une présumée supériorité sur les autres-, «fait mal à la communauté, civile ou ecclésiale, car elle ruine la fraternité». Devant cette scène peu édifiante, Jésus raconte deux brèves paraboles par lesquelles il indique les voies à suivre pour notre vie: l’humilité et la générosité.

Ne pas chercher la considération d'autrui

La première parabole s’adresse à celui qui est invité au banquet ; Jésus l’exhorte à ne pas choisir la première place, «de peur que le maitre des noces n’ait invité un autre plus considéré» que lui et ne l’oblige à lui céder la place usurpée. Au contraire, le Christ enjoint à préférer d’emblée la dernière place. «Nous ne devons pas chercher de notre propre initiative l’attention et la considération d’autrui, mais plutôt laisser les autres nous les donner», commente François. Par cet exemple, Jésus nous montre le chemin de l’humilité, celui qui nous permet de nouer des relations plus authentiques.

Tendre vers la récompense divine

La seconde parabole s’adresse cette fois à celui qui invite et Jésus donne un conseil déroutant : «quand tu donnes une réception, invite des pauvres, des estropiés, des boiteux, des aveugles ; heureux seras-tu, parce qu’ils n’ont rien à te donner en retour». Là encore, le Christ «va complètement à contre-courant, en manifestant comme toujours la logique de Dieu le Père» et Il donne la clé d’interprétation de son discours : «cela te sera rendu à la résurrection des justes». La récompense divine s’avère en effet infiniment plus précieuse que la récompense humaine. Celle-ci «fausse les relations, introduit l’intérêt personnel dans un rapport qui devrait être généreux et gratuit». Jésus invite, Lui, à la «générosité désintéressée», «pour nous ouvrir la voie à une joie autrement plus grande : celle de participer à l’amour même de Dieu».

Appel pour la Journée de la création

Au terme de l’Angélus, le Pape a rappelé que le 1er septembre était la Journée mondiale de prière pour la Création. « Dès aujourd’hui et jusqu’au 4 octobre, fête de saint François d’Assise, c’est un temps favorable à la louange de Dieu pour toutes ses créatures et à la prise de responsabilité face au cri de la terre».

 

Le Souverain Pontife a également évoqué son 31e voyage apostolique, qui le mènera, à partir du 4 septembre, au Mozambique, à Madagascar et à l’Ile Maurice. «Je vous demande de m’accompagner par votre prière, afin que cette visite pastorale porte les fruits désirés», a demandé le Pape aux fidèles réunis sur la Place Saint Pierre.

Le Pape François est arrivé avec quelques minutes de retard aux fenêtres des appartements pontificaux, expliquant qu'il avait été bloqué dans l'ascenceur avant d'en être délivré grâce à l'intervention des pompiers du Vatican, pour lesquels le Souverain Pontife, amusé de cette petite mésaventure, a demandé des applaudissements.

01 septembre 2019, 12:35