Cerca

Vatican News
"SOS. Droits de l'homme en crise au Venezuela" affiche cette pancarte, lors d'une marche de l'opposition, le 5 juillet dernier "SOS. Droits de l'homme en crise au Venezuela" affiche cette pancarte, lors d'une marche de l'opposition, le 5 juillet dernier  (ANSA)

Le Pape prie pour qu’un accord soit trouvé au Venezuela

A l’issue de la prière de l’Angélus, le Pape François a lancé un nouvel appel aux parties impliquées dans l’enlisement vénézuélien. Elles participaient cette semaine à une troisième session de pourparlers à la Barbade. Le Saint-Père prie pour qu’elles s’entendent afin de mettre fin aux souffrances de la population.

Le Pape n’oublie pas le Venezuela. Il réaffirme ce dimanche sa «proximité au bien-aimé peuple vénézuélien, particulièrement éprouvé en raison de cette crise qui dure».

Après la prière de l’Angélus, François a de nouveau lancé un appel aux parties prenantes à la crise politique, économique et sociale que traverse le pays, sans les nommer : «Prions le Seigneur afin qu’il inspire et illumine les parties impliquées pour qu’elles puissent, au plus vite, parvenir à un accord qui mettent fin aux souffrances des personnes, pour le bien du pays et de toute la région». 

Plateforme de dialogue    

Après l’échec de deux sessions de négociations tenues à Oslo depuis le mois de mai, sous les auspices de la Norvège, cette semaine des délégations du gouvernement vénézuélien et de l’opposition étaient réunies à la Barbade. Un pas en avant a été accompli puisqu’elles se sont mis d’accord sur la mise en place d’une plateforme de dialogue.  

Cette plateforme travaillera «de manière continue et rapide, afin d'arriver à une solution négociée et dans le cadre des possibilités offertes par la Constitution », a indiqué le ministère des Affaires étrangères norvégien dans un communiqué rendu public à Caracas. Aucune nouvelle rencontre n’a été annoncée.

Hyperinflation

Outre le bras-de fer politique entre le dirigeant chaviste Nicolas Maduro et le chef de file de l'opposition, Juan Guaido, le Venezuela, pays aux plus grandes réserves pétrolières du monde, traverse la pire crise économique de son histoire récente.

L'hyperinflation devrait atteindre les 10.000.000% en 2019, selon le FMI. Les pénuries de médicaments et d'essence se multiplient et un quart de la population a besoin d'une aide humanitaire d'urgence, d'après l'ONU.

 

14 juillet 2019, 11:19