Cerca

Vatican News
Le Pape François lors de l'Angélus du 21 juillet 2019. Le Pape François lors de l'Angélus du 21 juillet 2019.  (Vatican Media)

Angélus: le Pape François invite à relier l'action et la contemplation

Lors de l’Angélus de ce dimanche 21 juillet, 16e dimanche du temps ordinaire, le Pape François est revenu sur l’épisode évangélique du jour, tiré du 10e chapitre de saint Luc, qui raconte la visite de Jésus à Marthe et Marie. Cet extrait montre que le Seigneur n’attend pas de nous un zèle volontariste, mais plutôt une sereine disponibilité à Sa Parole.

Cyprien Viet - Cité du Vatican

«Le Seigneur nous surprend toujours : quand nous l'écoutons vraiment, les nuages disparaissent, les doutes cèdent la place à la vérité, les peurs à la sérénité, les différentes situations de la vie trouvent leur juste place», a expliqué le Pape François.

«Dans cette scène de Marie de Béthanie aux pieds de Jésus, Saint Luc montre l'attitude priante du croyant, qui sait être en présence du Maître pour l'écouter et pour entrer en communion avec lui», a insisté François. «Il s'agit de faire une pause dans la journée, de se rassembler en silence pour faire place au Seigneur qui "passe" et de trouver le courage de rester un peu "à l'écart" avec Lui, pour ensuite revenir, avec plus de sérénité et d'efficacité, aux choses du quotidien.»

Ne pas se laisser angoisser par l'intendance 

«Ne te laisse pas submerger par les choses à faire, mais écoute d'abord la voix du Seigneur, pour bien accomplir les tâches que la vie te donne», semble nous dire Jésus.

Marthe, elle, est absorbée et stressée par les nombreux services. Jésus le remarque et lui dit : «Marthe, Marthe, tu t'inquiètes et tu t'agites pour bien des choses». «Par ces paroles, il n'entend certainement pas condamner l'attitude de service, mais plutôt l'anxiété avec laquelle elle est parfois vécue», a précisé le Pape.

François a donc conclu en expliquant que Marthe et Marie, à travers ce récit, nous invitent à trouver un équilibre entre la contemplation et l'action. Nous devons «d'une part, "nous tenir aux pieds" de Jésus, l'écouter alors qu'il nous révèle le secret de tout; et d'autre part, être attentif et prêt dans l'hospitalité, quand il passe et frappe à notre porte, avec le visage d'un ami qui a besoin de se restaurer et de fraternité».

21 juillet 2019, 12:53