Cerca

Vatican News
Le Pape François lors de la messe pour la solennité des Saints Pierre et Paul Le Pape François lors de la messe pour la solennité des Saints Pierre et Paul  (Vatican Media)

Saints Pierre et Paul : Jésus cherche des témoins de sa vie

Solennité des Saints Apôtres Pierre et Paul : le Pape François invite les fidèles à renouveler tous les jours la rencontre avec Jésus, présent et avenir, suivant en cela l’exemple des apôtres.

Xavier Sartre – Cité du Vatican

Pierre et Paul sont des témoins à trois titres : témoins de vie, témoins de pardon et témoins de Jésus. Dans son homélie prononcée lors de la messe et la bénédiction des palliums pour les nouveaux métropolites en la solennité des Saints Apôtres Pierre et Paul, en la basilique Saint-Pierre, ce samedi matin, le Pape François est revenu sur ces trois dimensions des saints patrons de la ville de Rome et de l’Église catholique.

«Leurs vies n’ont pas été nettes et linéaires» a reconnu le Saint-Père. Malgré leurs défauts, «Jésus les appela par leurs noms et changea leur vie. Et après toutes ces aventures, il leur fit confiance, il fit confiance à deux pécheurs repentis».

Le Seigneur fit ce choix car «le point de départ de la vie chrétienne n’est pas le fait d’être digne», explique le Pape. «Quand nous nous considérons meilleurs que les autres, c’est le début de la fin. Le Seigneur n’accomplit pas des prodiges avec celui qui se croit juste», poursuit-il.

Le Seigneur «cherche des personnes […]qui sont disposées à lui ouvrir leur cœur». Et Pierre et Paul «ont conservé cette humilité jusqu’à la fin», car «la sainteté n’est pas dans l’élévation de soi, mais dans l’abaissement de soi».

Le pardon, secret pour aller de l’avant

Pour aller de l’avant malgré nos faiblesses, seul le pardon de Dieu peut nous aider comme il l’a fait avec Pierre et Paul. Les deux apôtres sont ainsi des témoins du pardon «Ils ont rencontré un amour plus grand que leurs défaillances, un pardon si fort qu’il guérit même leurs sentiments de culpabilité», précise François.

Mais Pierre et Paul furent surtout des témoins de Jésus. Pierre le reconnut comme le Christ, le Messie. C’est-à-dire, selon le Pape, que «Jésus n’est pas le passé, mais le présent et l’avenir». «Le témoin, explique le Saint-Père, n’est pas celui qui connaît l’histoire de Jésus mais celui qui vit une histoire d’amour avec Jésus». En somme, le témoin annonce que «Jésus est vivant et qu’il est le secret de la vie». Et ce «témoignage naît de la rencontre avec Jésus vivant».

Retrouver Jésus dans notre quotidien

Le Pape interpelle alors chacun de nous, nous demandant si nous renouvelons tous les jours la rencontre avec Jésus. Le Christ, souligne François, «ne veut pas de reporter de l’esprit, encore moins des chrétiens de couverture. Il cherche des témoins qui chaque jour disent : “Seigneur, tu es ma vie”».

Pierre et Paul furent ainsi. «Ils ont assumé l’unique mesure possible pour celui qui suit Jésus : celle d’un amour sans mesure.» Et le Pape d’exhorter : «retrouvons dans le rapport quotidien avec Jésus et dans la force de son pardon nos racines».

Lors de cette messe, les palliums qui seront ensuite remis aux archevêques métropolitains nommés dans l’année écoulée, ont été bénis. Cette pièce d’étoffe «rappelle la brebis que le Pasteur est appelé à porter sur les épaules». C’est le signe aussi, selon François, que pour posséder la vie, il faut la perdre et la donner.

Présente comme de coutume, une délégation du patriarcat œcuménique de Constantinople a été saluée par le Pape qui a rappelé que catholiques et orthodoxes sont appelés à être témoins de Jésus par notre vie.

Vidéo intégrale de la messe pour la solennité des saints Pierre et Paul
29 juin 2019, 10:38