Cerca

Vatican News
Visite pastorale du Pape François à Camerino, le 16 juin 2019 Visite pastorale du Pape François à Camerino, le 16 juin 2019  (Vatican Media)

Angélus: le Pape s’inquiète de la montée des tensions dans le Golfe Persique

Au terme de la messe qu’il a présidée à Camerino, et juste avant la prière de l’Angélus, le Saint-Père a prononcé un bref message évoquant quelques thèmes d’actualité. Il a demandé de «favoriser le dialogue et la paix», notamment dans la région du Moyen-Orient.

Adélaïde Patrignani – Cité du Vatican

Ce dimanche, le Pape François a déclaré suivre «avec préoccupation l’augmentation des tensions dans le Golfe persique». Rappelons que deux navires pétroliers, l’un japonais et l’autre norvégien, ont été pris pour cibles ce jeudi 13 juin en mer d’Oman. Quelques heures après les faits, les États-Unis ont accusé l’Iran d’être à l’origine de ces attaques qui n’ont pas fait de victimes. Le Golfe persique, voie maritime stratégique par laquelle transite un cinquième du pétrole mondial, est une zone de tensions géopolitiques majeures, notamment entre l'Iran et l'axe américano-saoudien. 

 

Le Saint-Père a donc invité à «faire usage des instruments de la diplomatie pour résoudre les problèmes complexes des conflits au Moyen-Orient». Il a également lancé à la communauté internationale «un appel pressant à mettre en œuvre tout effort possible pour favoriser le dialogue et la paix».

François a également mentionné la Journée mondiale des réfugiés, promue par l’ONU le 20 juin. Une initiative qui «invite chacun à la solidarité avec les hommes, les femmes et les enfants qui fuient les guerres, les persécutions et les violations des droits fondamentaux», a-t-il précisé. «Que nos communautés ecclésiales et civiles leur soient proches, et attentives à leur nécessités et à leurs souffrances», a souhaité le Pape.

Celui-ci a par ailleurs salué la béatification d’Edvige Carboni, qui s’est déroulée hier en Sardaigne. «Une simple femme du peuple qui dans l’humble quotidien a embrassé la croix, donnant un témoignage de foi et de charité», et qui «a donné toute sa vie pour le service de Dieu et du prochain», a souligné le Souverain pontife.

François a enfin eu des paroles d’encouragement pour tous les fidèles de l’archidiocèse italien de Camerino-San Severino Marche, où il effectue cette visite pastorale d’une journée. «Puissiez-vous marcher unis et joyeux sur le chemin de la foi, de l’espérance et de la charité, fidèles au nombreux témoignages de sainteté dont votre terre est riche», a-t-il conclu, citant entre autres saint Severino et saint Nicolas de Tolentino.

Rencontre avec les enfants

Ce dimanche après-midi, divers rendez-vous étaient au programme du Pape, notamment un déjeuner avec les prêtres de l’archidiocèse puis une rencontre avec les enfants de la première communion. D’après le directeur ad interim de la Salle de Presse du Saint-Siège, Alessandro Gisotti, 760 personnes environ – dont 200 enfants de l’archidiocèse ayant reçu la première communion, leurs parents et catéchistes – devaient ainsi rencontrer le Saint-Père avant son retour au Vatican.

Ces enfants vivant dans les zones touchées par les séismes de 2016 ont écrit des lettres au Pape il y a quelques semaines. Elles lui ont été montrées par l’archevêque de Camerino-San Severino Marche, Mgr Francesco Massara, lors d’une récente passage au Vatican. Le Saint-Père a alors modifié son programme en y ajoutant cette dernière rencontre avec les jeunes fidèles, pour leur manifester sa sollicitude.

 

16 juin 2019, 14:24