Cerca

Vatican News
Le Pape et les participants au chapitre général de l'Ordre de La Très Sainte Trinité et des Captifs, ce samedi 15 juin 2019 Le Pape et les participants au chapitre général de l'Ordre de La Très Sainte Trinité et des Captifs, ce samedi 15 juin 2019 

Le Pape demande aux Trinitaires de cheminer avec les jeunes

«Qu’ils soient loin ou près, les jeunes vous attendent». Le Pape a encouragé ce samedi midi la famille Trinitaire à «piétiner (ses) peurs» et «à se mettre debout» pour aller à rencontre des jeunes. François a reçu au Vatican les membres de l’Ordre de La Très Sainte Trinité et des Captifs qui se consacre au service de la rédemption. Ils venaient de consacrer leur chapitre général à la pastorale des jeunes et des vocations, «un thème vital pour l’Eglise» selon François.

Marie Duhamel – Cité du Vatican

Au long de ses 800 ans d’histoire, l’Ordre Trinitaire a dû évoluer, et aujourd’hui ses membres se demandent comment atteindre les jeunes générations. Ils reconnaissent dans l’instrumentum laboris de leur chapitre général leurs «difficultés» à communiquer avec les jeunes .

«A juste titre, vous ressentez le besoin d’une formation spécifique», explique François. Le Pape les invite à ne pas se décourager. Certes, «une culture du grand vide provoquée par une pensée faible et du relativisme qui invitent à vivre ‘à la carte’ ; une culture du fragment où les grands thèmes ont perdu leur signification, où l’immanence dans laquelle certains jeunes vivent renfermés, pourraient faire penser qu’il n’y a pas d’espace pour une proposition vocationnelle aux jeunes générations. Tirer cette conclusion serait une grave erreur», estime François.

D’abord, aujourd’hui encore, explique-t-il, ils existent des jeunes qui cherchent ardemment le sens de leur propre vie, qui sont capables de se dédier inconditionnellement à de grandes causes, qui aiment Jésus passionnément.

Guider les jeunes qui vivent 'à la carte'

Ensuite, qu’espèrent tous les autres qui recherchent avec anxiété la joie, l’amour, le succès ou leur réalisation personnelle ? Pour François, ce sont des «aspirations» où il y a nécessité de mettre de l’ordre. «C’est là que vous pouvez et devez intervenir», poursuit le Pape qui leur demande de veiller toujours à faire en sorte que ces jeunes soient eux-mêmes «protagonistes», «un élément clé».

Le Pape invite la famille trinitaire à se faire proches des jeunes. «Evangéliquement parlant, la proximité est la seule chose qui puisse rendre une relation féconde avec les jeunes». François leur demande d’ouvrir «leurs portes et leurs cœurs» à ces jeunes, afin que ces derniers leur parlent en confiance comme à des «grands frères» et qu’ils se sentent aimés «pour ce qu’ils sont et comme ils sont». Et tant pis si cela implique de la fatigue.

Il faut également se mettre en sortie, ne pas se limiter à ceux qui viennent à nous, et marcher à leurs côtés, en sortant des schémas bien établis, insiste le Saint-Père. «Accueillez-les tels qu’ils sont. Ne dépréciez jamais leurs limites». Le Pape invite à soutenir et aider les jeunes «autant que possible», en les appelant à aller au-delà de leur zone de confort, à reconnaitre la vérité.

Vers une pastorale «pleine de Dieu»

Cela nécessitera une pastorale dynamique ou joyeuse, capable de risquer et surtout «pleine de Dieu». Cela nécessitera également de la persévérance et de la patience. «Votre devoir est de semer, Dieu fera croître et peut-être que d’autres (que vous) en récolteront les fruits». Il leur est demander «de lancer des filets, avec une audace évangélique».

Le Pape conclu enfin sur ce qui toujours doit les motiver : que ces jeunes deviennent des saints. Conduire ces jeunes à Dieu, telle est «la force de notre vie religieuse et de notre action avec les jeunes». Face à une «vie somnolente», les trinitaires sont invités à être éveillés pour pouvoir éveiller à leur tour ; à être des prophètes d’espérance et de joie, car «la meilleure pastorale des jeunes et des vocations consiste à vivre la joie de sa propre vocation».

L'Ordre Trinitaire, hier et aujourd'hui

L’Ordre de La Très Sainte Trinité et des Captifs (Trinitaires) est une famille religieuse fondée par le français Jean de Matha (1154-1213) avec une Règle propre, approuvée par la bulle Operante divine dispositionis du pape Innocent III, le 17 décembre 1198. C’est la première institution officielle de l’Eglise qui se consacre au service de la rédemption sans armes à la main, sans autre armure que la miséricorde et dans la seule intention de redonner l’espérance aux chrétiens qui souffrent sous le joug de la captivité.

L’Ordre Trinitaire compte aujourd'hui sept provinces, trois vicariats et deux délégations. Des communautés sont présentes en Italie, Espagne, France, Autriche, Pologne, Etats-Unis, Canada, Mexique, Porto-Rico, Colombie, Brésil, Pérou, Bolivie, Chili, Argentine, Guatemala, Inde, Corée du Sud, Madagascar, Gabon, et Congo.

15 juin 2019, 15:26