Recherche

Vatican News
Le Pape à son arrivée sur la place Saint-Pierre, le 26 juin. Le Pape à son arrivée sur la place Saint-Pierre, le 26 juin.   (AFP or licensors)

Audience générale: «l'Église est le lieu d'une fraternité authentique»

Au cours de son audience générale place Saint-Pierre, le Pape François a poursuivi sa catéchèse sur le livre des Actes des Apôtres, rappelant que L'Église est cette communauté capable de partager non seulement la Parole de Dieu mais aussi le pain. Le choix de la voie de la communion et de l’attention aux pauvres fait que l’Église peut vivre une authentique vie liturgique.

Olivier Bonnel-Cité du Vatican

Le Pape a commenté le passage du Livre des Actes des Apôtres au chapitre deux:  «Ils étaient assidus à l’enseignement des Apôtres et à la communion fraternelle, à la fraction du pain et aux prières» Le fruit de la Pentecôte, l'effusion puissante de l'Esprit de Dieu sur la première communauté chrétienne, a fait que beaucoup de gens ont senti leur cœur transpercé par l'heureuse annonce - le kérygme - du salut en Christ et ont adhéré librement à Lui, se convertissant, recevant le baptême en son nom et recevant à leur tour le don de l'Esprit-Saint, a expliqué François.

La chaleur de la foi de ces premiers chrétiens, a-t-il poursuivi, a fait de leur vie un cadre où se manifestent les prodiges de Dieu, où «l'extraordinaire devient ordinaire et la vie quotidienne devient l'espace pour la manifestation du Christ vivant». 

Écoute et dialogue

L'histoire des Actes des Apôtres nous permet de regarder à l'intérieur des murs de la "domus" où les premiers chrétiens se réunissent «comme une famille de Dieu» a rappelé le Saint-Père, une communauté où sont résumés les quatre traits d'un bon chrétien: ils écoutent avec assiduité l'enseignement apostolique, ils pratiquent une grande qualité de relations interpersonnelles, ils se souviennent du Seigneur par la "fraction du pain", c'est-à-dire l'Eucharistie, et ils dialoguent avec Dieu dans la prière. 

Contrairement à la société humaine, où l'on a tendance à satisfaire ses propres intérêts indépendamment des autres ou même au détriment des autres, la communauté des croyants interdit l'individualisme pour encourager le partage et la solidarité, a poursuivi le Pape. «Il n'y a pas de place pour l'égoïsme dans l'âme d'un chrétien: si ton cœur est égoïste, tu n'es pas un chrétien, tu es une personne mondaine, qui ne recherche que faveur et profit». 

La grâce baptismale révèle en effet le lien intime entre les frères en Christ, appelés à partager, à donner selon les besoins de chacun, «c'est-à-dire la générosité, l'aumône, le soin de l'autre, la visite aux malades, la visite à ceux qui sont dans le besoin, qui ont besoin de consolation» a précisé le Souverain Pontife. 

Une liturgie authentique

Cette fraternité, a encore souligné le Pape, précisément parce qu'elle choisit la voie de la communion et de l'attention aux nécessiteux, cette fraternité qu'est l'Église «peut vivre une vie liturgique, vraie et authentique».

Le récit des Actes des Apôtres nous rappelle enfin que le Seigneur garantit la croissance de la communauté, a conclu François. «La persévérance des croyants dans une véritable alliance avec Dieu et avec leurs frères et sœurs devient une force d'attraction qui fascine et conquiert de nombreux coeurs». Le Pape a ainsi demandé à l'Esprit-Saint de «faire de nos communautés des lieux d'accueil et de vie nouvelle, des œuvres de solidarité et de communion, des lieux où les liturgies sont une rencontre avec Dieu, qui sont des portes ouvertes sur la Jérusalem céleste».

À noter: les audiences générales du mercredi sont suspendues au mois de juillet, et reprendront au mois d'août. 

26 juin 2019, 10:50