Recherche

Vatican News
Le Pape saluant un couple et leur enfant le 12 juin 2019, lors de l'audience générale sur la Place Saint-Pierre. Le Pape saluant un couple et leur enfant le 12 juin 2019, lors de l'audience générale sur la Place Saint-Pierre.  (Vatican Media )

Audience générale : l'amour les uns pour les autres nous rend disciples du Christ

Lors de l’audience générale de ce mercredi 12 juin 2019, tenue sur la Place Saint-Pierre, le Pape a développé un enseignement sur les Actes des Apôtres, en expliquant que ce livre du Nouveau Testament permet de comprendre comment s’est effectué «le voyage de l’Évangile» aux débuts du christianisme.

Cyprien Viet – Cité du Vatican

«Tout part de la Résurrection du Christ.» Le Pape a rappelé qu’il ne s’agit pas d’un évènement parmi d'autres mais de la «source de la vie nouvelle». Après ce bouleversement, les disciples, 120 hommes et femmes qui avaient suivi Jésus, demeurent unis et persévérants dans la prière autour de Marie. Les apôtres font partie de ce groupe, à l’exception de Judas qui, en voulant sauver sa propre vie, l’a perdue. Les 11 autres ont choisi au contraire «la vie et la bénédiction, en devenant responsables de la faire circuler à leur tour dans l’histoire, de génération en génération, du peuple d’Israël à l’Église».

C’est à l’occasion de l’entrée d’un 12e apôtre dans le groupe, pour remplacer Judas, que s’effectue le premier acte de «discernement communautaire, qui consiste à voir la réalité avec les yeux de Dieu, dans l’optique de l’unité et de la communion». L’entrée de Matthias permet de reconstituer le groupe des Douze et montre que «la communion l’emporte sur les divisions».  Jésus l’avait dit: «À ceci, tous reconnaîtront que vous êtes mes disciples : si vous avez de l’amour les uns pour les autres.»

Suivre la liberté intérieure des disciples

Aujourd’hui encore, les chrétiens doivent donc suivre cet exemple d’unité et de communion laissé par les disciples au début de l’aventure chrétienne. Il faut sortir des «attitudes autoréférentielles», ne pas avoir peur de la diversité, ne pas céder à la médiocrité de trop s’attacher aux choses matérielles. Cette liberté intérieure est une condition essentielle pour devenir des «martyrs, c’est-à-dire des témoins lumineux de Dieu vivant et agissant dans l’histoire», a conclu le Pape François.

Salut aux pèlerins de Hong Kong

Au terme de l'audience, le Pape François a salué la délégation interreligieuse de Hong Kong, accompagnée par le cardinal John Tong Hon, et les prêtres orthodoxes russes, en rappelant par ailleurs que demain, le 13 juin, ce sera la mémoire liturgique de saint Antoine de Padoue, grand prédicateur et patron des pauvres et des souffrants: «Que son intercession aide à expérimenter le secours de la miséricorde divine», a exhorté le Pape François.

12 juin 2019, 11:48