Cerca

Vatican News

Messe en Bulgarie : le Pape donne la première communion à 245 enfants

Au deuxième jour de sa visite en Bulgarie, le Pape François s’est déplacé à Rakovski, une ville de 28 000 habitants qui fait figure d’exception dans le pays, puisque sa population est majoritairement catholique. L’évêque de Rome a présidé une messe à l’église du Sacré-Cœur, durant laquelle 245 enfants ont reçu la première communion. Dans une atmosphère très joyeuse, le Saint-Père leur a délivré une homélie simple mais très profonde pour les encourager dans leur parcours de foi.

Cyprien Viet – Cité du Vatican

«Le Christ est ressuscité». C’est par cette expression employée par tous les Bulgares en ce temps pascal que le Pape a amorcé son homélie, en expliquant que «ce salut est l’expression de notre joie, à nous chrétiens, disciples de Jésus, parce que lui, qui a donné sa vie par amour sur la croix pour détruire le péché, est ressuscité et a fait de nous des enfants adoptifs de Dieu le Père. Nous sommes contents parce qu’il est vivant et présent parmi nous aujourd’hui et toujours.»

François a souligné cette «première rencontre avec Jésus dans le sacrement de l’Eucharistie» est une «fête merveilleuse». «Jésus a fait un acte immense d’amour pour sauver l’humanité de tous les temps. Il est resté trois jours dans la tombe, mais nous savons – les Apôtres et beaucoup d’autres témoins qui l’ont vu vivant nous l’ont assuré – que Dieu, son Père et notre Père, l’a ressuscité. Et maintenant Jésus est vivant et il est ici avec nous, c’est pourquoi aujourd’hui nous pouvons le rencontrer dans l’Eucharistie. Nous ne le voyons pas avec nos yeux, mais nous le voyons avec les yeux de la foi», a souligné le Pape François.

La communion est une fête

Le Saint-Père s’est réjoui de voir de si nombreux enfants porter «des habits de fête». «La Première Communion est avant tout une fête, dans laquelle nous célébrons Jésus qui a voulu demeurer toujours à nos côtés et qui ne se séparera jamais de nous. Fête qui a été possible grâce à nos parents, à nos grands-parents, à nos familles et aux communautés qui nous ont aidés à grandir dans la foi», a-t-il souligné.

En revenant sur l’Évangile du jour, François a souligné que le miracle de la multiplication des pains était venu «des mains d’un enfant qui a apporté ce qu’il avait: cinq pains et deux poissons. De la même manière que vous, aujourd’hui, vous contribuez à l’accomplissement du miracle pour que nous tous, les grands ici présents, nous nous rappelions la première rencontre que nous avons eue avec Jésus dans l’Eucharistie et que nous puissions rendre grâce pour ce jour. Aujourd’hui, vous nous permettez d’être de nouveau en fête et de célébrer Jésus qui est présent dans le Pain de la Vie. Parce qu’il y a des miracles qui peuvent se produire seulement si nous avons un cœur comme le vôtre, capable de partager, de rêver, de remercier, d’avoir confiance et d’honorer les autres».

Le commencement de nombreuses communions

«Notre carte d’identité est celle-ci: Dieu est notre Père, Jésus est notre Frère, l’Église est notre famille, nous sommes frères, notre loi est l’amour», a souligné le Saint-Père.

«Rappelez-vous que c’est le sacrement de la Première Communion et non de la dernière, rappelez-vous que Jésus vous attend toujours, a exhorté le Pape. C’est pourquoi, je vous souhaite qu’aujourd’hui ce soit le commencement de nombreuses Communions, pour que votre cœur soit toujours comme aujourd’hui, en fête, plein de joie et surtout de reconnaissance», a-t-il conclu.

Un peu plus tard au cours de la messe, juste avant que les enfants ne communient pour la première fois, le Saint-Père s'est adressé à eux en ces termes: «Maintenant vous allez recevoir Jésus. Ne soyez pas distraits, ne pensez pas à d’autres choses, pensez seulement à Jésus. Venez à l’autel pour recevoir Jésus en silence; faites silence en votre cœur et pensez que c’est la première fois que Jésus vient à vous. Ensuite, il viendra tant d’autres fois. Pensez à vos parents, à vos catéchistes, à vos grands-parents, à vos amis et si vous vous êtes disputés avec quelqu’un, pardonnez-lui dans votre cœur avant de venir. En silence, nous nous approchons de Jésus», a indiqué le Pape.

Après la messe, conclue sous les applaudissements et sous une pluie de pétales jaunes et blancs, aux couleurs du Vatican, le Pape s’est rendu au couvent des sœurs franciscaines pour déjeuner en privé avec les évêques de Bulgarie.

06 mai 2019, 11:17