Cerca

Vatican News
Les pluies diluviennes s'abattent sur l'Iran depuis le 19 mars 2019. Les pluies diluviennes s'abattent sur l'Iran depuis le 19 mars 2019.   (AFP or licensors)

Le Pape offre une aide financière aux victimes des inondations en Iran

Le Pape François a accordé une aide d'urgence de 100 000 euros pour les victimes des inondations en Iran, indique le Dicastère pour le service du développement humain intégral, vendredi 12 avril. L'Iran est frappé par de violentes intempéries depuis un mois.

Le Souverain pontife argentin a tout d’abord exprimé sa tristesse et sa proximité spirituelle envers les victimes des violentes inondations ayant frappé le nord-est et du sud de l’Iran. Les populations des provinces du Golestan, du Lorestan et du Kuzestan sont les plus touchées et celle du Kermanshah avait déjà été mise à rude épreuve par le séisme de l'année dernière. Plus de 10 millions de personnes ont subi des dommages à leurs maisons et à leurs biens, tandis que 2 millions ont besoin d’une assistance urgente.

Jusqu'à présent, 77 morts ont été confirmés, et au moins 1 070 blessés. Plus de 200 000 personnes ont été évacuées de leurs villages et le ministre de l'Intérieur a également annoncé hier l'évacuation de la ville d'Ahwaz.

Le pape François, par l’intermédiaire du Service du développement humain intégral, a envoyé une contribution de 100 000 euros pour aider la population dans cette première phase d’urgence.

Cette somme sera partagée, en collaboration avec la Nonciature apostolique, entre les régions les plus touchées par la catastrophe.

 L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé quant à elle le 10 avril avoir envoyé par voie aérienne "des produits médicaux essentiels" à l'Iran. Le Pakistan voisin a indiqué de son côté avoir envoyé 32 tonnes de tentes, couvertures et trousses médicales d'urgence, dont une première livraison a été distribué à Ahvaz, selon son ministère des Affaires étrangères. Selon une estimation officielle, les inondations ont provoqué des dégâts matériels se chiffrant à 150 000 milliards de rials iraniens, soit plus de 980 millions d'euros.

12 avril 2019, 15:21