Cerca

Vatican News
Le Pape rencontrant les responsables de la Fédération italiennes des médecins pédiatriques. Le Pape rencontrant les responsables de la Fédération italiennes des médecins pédiatriques.  (Vatican Media)

Le Pape invite les pédiatres à s’inspirer de l’attitude de Jésus avec les enfants

Le Pape a reçu ce jeudi matin une délégation de la Fédération italienne des médecins pédiatres, une organisation qui regroupe plus de 5500 pédiatres dans le pays.

La partie de la vie qui s’écoule «de la naissance jusqu’à l’adolescence est sans doute la plus évolutive de la vie humaine, et exige une connaissance globale sur le corps humain et ses pathologies», a expliqué le Pape dans le texte de son discours remis aux participants. Les pédiatres doivent donc constamment se former pour améliorer leurs compétences médicales, mais aussi pour «promouvoir une culture capable de protéger la santé des personnes, en particulier des plus petits».

François a souligné que le progrès en effet ne doit pas se faire au détriment des personnes : en cette époque paradoxale dans laquelle «les développements technologiques et sociaux se paient avec un impact toujours plus envahissant sur les dynamiques naturelles du corps humain, il devient urgent de mettre en œuvre un sérieux programme d’éducation à la santé et à des styles de vie respectueux de l’organisme».

Le professionalisme passe par l'attention aux personnes

La santé doit être «solidaire et inclusive» et les soins pédiatriques ne doivent pas être seulement réservés aux plus aisés, qui peuvent se permettre de financer des thérapies plus complexes en cas de pathologies décelées pour leurs enfants. La «compétence scientifique» ne doit jamais être détachée de la nécessaire «attention aux personnes». L’attitude de Jésus face aux souffrants et aux malades doit être une source d’inspiration pour les pédiatres. Dans les Évangiles, Jésus présente les enfants comme le modèle à suivre pour ceux qui veulent faire partie du Royaume de Dieu. La «force et la sérénité» qui jaillissaient de sa personne lui permettaient de les accueillir sans difficulté.

L’attention aux parents, qui confient aux pédiatres «ce qu’ils ont de plus cher» doit aussi être une marque de professionnalisme. La pédiatrie n’est donc pas seulement un travail, mais «une véritable mission, qui implique autant l’esprit que le cœur», en se mettant au service de chaque personne «avec humilité et compétence», a conclu le Saint-Père avant de transmettre sa bénédiction aux participants.

21 mars 2019, 12:44