Cerca

Vatican News
Vatican, 24 février 2019 Vatican, 24 février 2019   (Vatican Media )

Pape: responsabilité et collaboration contre les violences sur les mineurs

Après la prière de l’Angélus de ce dimanche, le Saint-Père s’est exprimé à propos de la rencontre sur la protection des mineurs, résumant ses enjeux pour l’Église et le monde entier.

Adélaïde Patrignani – Cité du Vatican

«Le problème des abus sexuels envers des mineurs de la part de membres du clergé a suscité depuis longtemps un grave scandale dans l’Église et l’opinion publique, que ce soit pour l’injustifiable manque d’attention à leur égard comme pour la couverture des coupables de la part de personnes responsables dans l’Église», a d’abord rappelé le Saint-Père en s’adressant à la foule depuis le Palais apostolique.

Un travail «coresponsable et collégial»

«Puisque c’est un problème qui s’est diffusé sur tous les continents, j’ai voulu que nous l’affrontions ensemble, d’une manière coresponsable et collégiale, nous, Pasteurs des communautés catholiques du monde entier», a-t-il expliqué.

Puis le Pape a résumé les aspects principaux de cette rencontre: «nous avons écouté la voix des victimes, nous avons prié et demandé pardon à Dieu et aux personnes offensées, nous avons pris consciences de nos responsabilités, de notre devoir de faire justice dans la vérité , de refuser radicalement toute forme d’abus de pouvoir, de conscience et sexuel».

S’engager avec tous pour éradiquer un fléau mondial

Le Successeur de Pierre a ensuite énoncé plusieurs engagements devant les pèlerins: «nous voulons que toutes les activités et les lieux de l’Église soient toujours pleinement sûrs pour les mineurs; que l’on prenne toutes les mesures possibles pour que des crimes similaires ne se répètent pas; que l’Église redevienne totalement crédible et digne de confiance dans sa mission de service et d’éducation pour les petits, selon l’enseignement de Jésus».

Un chemin que l’Église ne parcourt pas de manière isolée, comme l’a expliqué le Pape. «De cette façon nous saurons collaborer de tout notre cœur et avec efficacité, avec toutes les personnes de bonne volonté, avec toutes les composantes et les forces positives de la société, dans tous les pays et au niveau international, pour que l’on combatte jusqu’au bout, sous toutes ses formes, la très grave plaie de la violence envers des centaines de milliers de mineurs, filles et garçons, jeunes filles et jeunes hommes, dans le monde entier», a conclu le Souverain Pontife.

24 février 2019, 12:43