Cerca

Vatican News
Le Pape François lors de l'angélus du mardi 1er janvier 2019, place Saint-Pierre à Rome. Le Pape François lors de l'angélus du mardi 1er janvier 2019, place Saint-Pierre à Rome.  

Angélus: Jésus, une bénédiction pour la famille humaine au service de la paix

En cette fin d’octave de Noël et ce début d’année 2019, le Pape a récité son premier angélus de l’année depuis la fenêtre du palais apostolique qui donne sur la Place Saint-Pierre de Rome.

En ce premier jour de l’année, tous les regards sont fixés sur la Vierge Marie, Sainte Mère de Dieu, a d’emblée affirmé le Pape François avant de réciter l’angélus, mardi 1er janvier 2019.

Le regard fixé sur Marie

«Nous avons le regard fixé sur elle et sur l'enfant qu'elle tient dans ses bras. Et ainsi, en nous montrant Jésus, le Sauveur du monde, elle, la mère, nous bénit», a-t-il déclaré, avant de poursuivre: «Elle bénit le chemin de chaque homme et de chaque femme en cette année qui commence et qui sera bénéfique dans la mesure où chacun aura reçu la bonté de Dieu, que Jésus est venu apporter au monde». 

Nommer la réalité de Dieu

Le Saint-Père a ensuite rappelé la liturgie du jour, qui rapporte la très ancienne bénédiction par laquelle les prêtres israélites bénissaient le peuple: «Que le Seigneur te bénisse et te garde. Que le Seigneur fasse briller pour toi son visage et te rende grâce. Que le Seigneur tourne vers toi son visage et te concède la paix» (Nm 6,24-26).

Dans cette bénédiction, le prêtre répète trois fois le nom de Dieu «Seigneur» en tendant les mains vers l'assemblée du peuple. Et dans la Bible, le nom représente la réalité même qui est invoquée, explique le Pape. Par conséquent, «mettre le nom» du Seigneur sur une personne, une famille, une communauté signifie offrir à la personne la force bénéfique qui en découle, ajoute-t-il.

Le rayonnement de la transcendance

De plus, nous savons que dans les Écritures, «le visage de Dieu est inaccessible à l'homme», renchérit François. Personne ne peut donc voir Dieu et rester en vie. Selon le Pape, cela exprime «la transcendance de Dieu» et «la grandeur infinie de sa gloire». Comme un soleil qui ne peut être regardé, compare François, cette grandeur «rayonne de sa grâce sur chaque créature» et, de façon particulière, sur les hommes et les femmes, «dans lesquels elle se reflète le plus», complète-t-il avant de se concentrer sur l'icône de la Sainte Mère de Dieu, célébrée en ce jour, et qui montre le Christ, Sauveur du monde.

Le 52ème anniversaire de la journée mondiale de la paix

«Jésus est la bénédiction pour chaque personne et pour toute la famille humaine». C’est d’ailleurs pourquoi le saint pape Paul VI a voulu que le premier janvier soit la Journée mondiale de la paix, soutient François.

La journée mondiale de la paix dont est célébrée ce 1er janvier 2019, le 52ème anniversaire, et dont le thème est «la bonne politique au service de la paix».

«Nous ne pensons pas que la politique soit réservée aux dirigeants: nous sommes tous responsables de la vie de la "cité", du bien commun; et la politique aussi est bonne lorsque  chacun joue son rôle au service de la paix», a abondé en ce sens le Successeur de Pierre avant de réciter l’angélus devant la foule de fidèles.

Après l’angélus

Après avoir récité la prière de l’angélus, le Pape a enfin renouvelé son souhait de paix et de prospérité à Rome et au monde, et a remercié le Président de la République italienne pour les salutations qu'il lui a adressées.

Le Souverain pontife a aussi exprimé «toute sa gratitude» aux innombrables initiatives de prière et d’engagement pour la paix qui ont lieu en cette journée partout dans le monde.

01 janvier 2019, 12:22