Cerca

Vatican News
Le Pape François et Kailash Satyarthi, Vatican, 16 novembre 2018 Le Pape François et Kailash Satyarthi, Vatican, 16 novembre 2018   (Vatican Media)

Le Pape François reçoit Kailash Satyarthi, prix Nobel de la Paix 2014

Ce vendredi 16 novembre, le pape François a rencontré Kailash Satyarthi lors d’une audience privée au Vatican. L’activiste indien engagé dans la protection des droits de l’enfant a reçu le prix Nobel de la Paix en 2014. Il livre ses impressions après son entretien avec le Saint-Père.

Roberto Piermarini – Cité du Vatican

Né le 11 janvier 1954 dans l’État indien du Madhya Pradesh, Kailash Satyarthi est un militant indien des droits de l'enfant et du droit à l'éducation. En 1980, il fonde l'association Bachpan Bachao Andolan, «Mouvement pour sauver l'enfance», qui a permis jusqu’aujourd’hui de sauver 87 000 enfants indiens de l’esclavage, de la traite ou du travail forcé.   Avocat du droit des enfants, Kailash Satyarthi est aussi à la tête de la Marche mondiale contre le travail des enfants, un mouvement né en 1998 afin de parcourir 103 pays et 80 000 km pour demander l’abolition du travail des enfants. Cette Marche est l’un des plus grands mouvements sociaux jamais réalisé pour défendre les enfants exploités. En 2014, Kailash Satyarthi reçoit le prix Nobel de la Paix avec la militante pakistanaise Malala Yousafzai.

Après sa rencontre avec le Pape François ce 16 novembre, il a témoigné au micro de Robin Gomes, notre confrère de la rédaction anglophone. «C’est toujours un grand plaisir et une inspiration de rencontrer le Saint Père», a-t-il assuré.

Divers projets pour défendre la dignité des enfants

Kailash Satyarthi a demandé au Pape son soutien pour «une convention des Nations Unies légalement contraignante afin de stopper les abus sexuels sur mineurs en ligne et la pornographie ». Il s’est réjoui que le Pape ait non seulement soutenu cette initiative mais aussi promis d’y travailler, ce qu’il considère comme une «grande réussite».  L’activiste indien a également redit son souhait qu’une équipe d’intervention soit mise en place au niveau mondial contre la pornographie en ligne, les abus sexuels sur mineurs et le trafic d’enfants. Cette équipe devrait bénéficier d’une «juridiction extraterritoriale» puisque le crime numérique ne connait pas de frontières. Kailash Satyarthi a aussi insisté sur la création d’une assistance téléphonique mondiale que pourraient joindre les victimes et leurs soutiens. Cette assistance téléphonique devrait placée sous la responsabilité d’Interpol ou d’une agence onusienne. Le Pape François a également apporté son soutien à ces propositions.

Le travail du Saint Père salué

Kailash Satyarthi s’est enfin déclaré «très admiratif » à l’égard de l’engagement du Pape «contre les abus dans les institutions ecclésiales. Il prend très au sérieux ce problème». À son hôte qui le félicitait de la rencontre des présidents des Conférences épiscopales au mois de février prochain à ce sujet, le Saint-Père a répondu «que ce sera une rencontre pratique et qu’il en sortira des mesures pratiques».

 

 

16 novembre 2018, 17:07