Cerca

Vatican News
Photo d'illustration. Une chrétienne pakistanaise le 30 mars 2018 à Karachi lors du Vendredi saint. Photo d'illustration. Une chrétienne pakistanaise le 30 mars 2018 à Karachi lors du Vendredi saint.  (ANSA)

La proximité du Pape avec les chrétiens du Pakistan

Le Pape pense au Pakistan. Il l’a assuré ce vendredi lors d’une audience accordée aux membres de l’association «Mission Shahbaz Bhatti », du nom du ministre pakistanais pour les Minorités assassiné en 2011.

«Je vous encourage à aller de l’avant, avec ce style évangélique qui unit fermeté et douceur, pour porter assistance aux victimes de fausses accusations et, dans le même temps, pour mener des actions concrètes contre la pauvreté et l’esclavage moderne». Le Pape a ainsi invité les 33 membres de l’association « Mission Shahbaz Bhatti » à poursuivre leur mission qui soutient les personnes discriminées et victimes de violences. Une action portée par le chrétien Pakistanais Paul  Bathi qui tâche d’inscrire dans le temps l’œuvre de son frère.

Shahbaz Bhatti était ministre fédéral pour les Minorités religieuses lorsqu’il fut assassiné par des extrémistes au Pakistan, en 2011, alors qu’il défendait notamment Asia Bibi condamnée à mort pour blasphème, selon une loi qu’il dénonçait. Le Pape lui a rendu hommage se félicitant qu’il reste aujourd’hui encore «aimé et estimé» dans son pays par de nombreuses personnes, et que «son sacrifice porte des fruits s’espérance».

Des ponts de fraternité

«Je souhaite que, soutenus par la prière et la solidarité active d’un grand nombre de personnes, vous puissiez étendre votre action dans toutes les zones du Pakistan où les chrétiens sont les plus présents et où, malheureusement, ils sont également discriminés et l’objet de harcèlement et de violence». Le Pape espère que leur foi humble et courageuse en Jésus, ainsi que leur capacité à mettre de l’amour là où se trouve la haine, puisse continuer à être leur signe distinctif, «celui qui brille dans le témoignage de Shahbaz Bhatti et de tant d’autres martyrs».

Un des fruits de la souffrance des chrétiens, poursuit le Pape, est la multiplication des associations qui comme «Mission Shahbaz Bhatti», jettent des ponts de fraternité, dépassant les différences culturelles ou, parfois de religion. Des ponts de fraternité au sein des «mêmes églises et communautés ecclésiales, toujours appelées à cheminer ensemble au service de la paix et de la justice», et des ponts de dialogue avec des croyants d’autres confessions, en favorisant des rapports de respect et de confiance réciproque.

30 novembre 2018, 16:36