Version Béta

Cerca

Vatican News
Le Pape saluant des jeunes mariés lors de l'audience générale du mercredi 31 octobre 2018. Le Pape saluant des jeunes mariés lors de l'audience générale du mercredi 31 octobre 2018.  (Vatican Media)

Audience générale: Dieu nous exhorte à un amour fidèle

Lors de l’audience générale de ce mercredi matin, tenue sur la Place Saint-Pierre, le Pape François a poursuivi sa réflexion sur le sixième commandement, “Tu ne commettras pas l’adultère”, en mettant en évidence le fait que «l’amour fidèle du Christ est la lumière pour vivre la beauté de l’affectivité humaine».

Le compte rendu de Cyprien Viet.

«Notre dimension affective est un appel à l’amour, qui se manifeste dans la fidélité, dans l’accueil et dans la miséricorde», notamment dans la vie matrimoniale. Le Pape a qualifié de «révolutionnaire» la Lettre de saint Paul par rapport à l’anthropologie de cette époque : «dire que le mari devait aimer la femme comme le Christ aime l’Église» constituait en effet une révolution par rapport aux traditions antiques.

«Le chemin de la maturation humaine est le parcours même de l’amour, qui va du fait de recevoir du soin à la capacité d’offrir du soin, du fait de recevoir la vie à la capacité de donner la vie». Savoir «assumer la réalité» et «entrer dans une relation profonde avec les autres», est un signe d’entrée dans la vie adulte, alors que celui qui est infidèle est «une personne immature» qui n’agit qu’en fonction de son propre plaisir. S’épouser, ce n’est pas seulement célébrer un mariage, c’est faire un chemin, qui permet de passer du «je» au «nous».

Toute vocation doit être une expression d'amour

Toutes les vocations doivent se vivre avec une dimension “sponsale” : le sacerdoce ne s’adresse pas à ce qui «aspirent au rôle de prêtre» mais à des hommes «auxquels l’Esprit Saint touche le cœur avec un amour sans réserve pour l’épouse du Christ», comme ce doit être le cas pour tous les consacrés, appelés à servir le peuple de Dieu avec une forme de maternité ou de paternité.

Toutes les vocations doivent se situer par rapporter à la fidélité, la tendresse et à la générosité du Christ, y compris, pour les couples, dans la dimension de la sexualité. «La créature humaine, dans son indivisible unité d’esprit et de corps, et dans sa polarité masculine et féminine, est une réalité très bonne, destinée à aimer et à être aimée», a expliqué le Pape. Il faut donc interpréter ce commandement «tu ne commettras pas d’adultère» comme un appel à «l’amour authentique» qui doit correspondre à l’amour fidèle «que Jésus nous a révélé et donné».

Dieu n'abandonne jamais personne

En évoquant au terme de l’audience la fête de la Toussaint, qui se déroule demain, et la commémoration des fidèles défunts après-demain, le Pape a invité à ce que «le témoignage de foi de ceux qui nous ont précédé renforce en nous la certitude que Dieu accompagne chacun dans le chemin de la vie, n’abandonne jamais personne à lui-même, et veut que nous soyons tous saints, comme Lui est saint».

«En visitant les tombes de nos êtres chers, nous nous souvenons que nous avons une multitude de saints qui intercèdent devant Dieu pour nos besoins. Mais n’oublions pas aussi que de nombreux défunts attendent notre appui spirituel. Souvenons-nous d’eux dans nos prières, ensemble avec Marie, Reine de tous les saints, en demandant qu’ils soient accueillis dans la lignée des élus au ciel. Que les saints nous aident à devenir les témoins du Christ et de son Évangile devant nos frères», a-t-il ajouté en s'adressant aux fidèles polonais.

 

31 octobre 2018, 12:12