Version Béta

Cerca

Vatican News
Veillée aux flambeaux hier soir à Pitssburg après la fusillade dans la synogague. Veillée aux flambeaux hier soir à Pitssburg après la fusillade dans la synogague.  (AFP or licensors)

La tristesse du Pape après l'attentat antisémite de Pittsburgh

Après la prière de l’Angélus, le Pape a évoqué la fusillade survenue hier dans la synagogue de Pittsburgh en Pennsylvanie (États-Unis).

Manuella Affejee - Cité du Vatican

Le Souverain Pontife a d’abord fait part de sa proximité avec Pittsburgh, et surtout avec la communauté juive de cette ville américaine, frappée ce samedi par un attentat. «Que le Très-Haut accueille les défunts dans sa paix, réconforte leurs familles et soutienne les blessés», a prié le Pape avant de poursuivre: «en réalité, nous sommes tous frappés par cet acte inhumain de violence. Que le Seigneur nous aide à éteindre les foyers de haine qui se développent dans nos sociétés, en renforçant le sens de l’humanité, le respect de la vie, les valeurs morales et civiques, et la sainte crainte de Dieu qui est Amour et père de tous».

Ce samedi, un homme lourdement armé a fait irruption dans la synagogue The tree of Life (arbre de vie), et a ouvert le feu sur les fidèles juifs qui y étaient réunis pour l’office de Shabbat. Le bilan officiel de cette fusillade fait état de 11 morts et de six blessés.

Le tireur s’est ensuite rendu à la police, très vite intervenue sur les lieux du crime. Il s’agit d’un habitant de Pittsburgh, dénommé Robert Bowers et âgé de 46 ans ; inconnu des services de police, il avait coutume de proférer des insultes et de virulentes menaces à l’égard des juifs sur les réseaux sociaux. Il sera poursuivi pour crime antisémite et risque la peine de mort.

Selon la principale association américaine de lutte contre l’antisémitisme, cette attaque «est probablement la plus meurtrière contre la communauté juive de l'histoire du pays». Le président Donald Trump a annoncé qu’il se rendra sur place.

 

28 octobre 2018, 12:29