Version Béta

Cerca

Vatican News
Le Pape s'exprimant devant les participants à l'Assemblée plénière du Conseil pontifical pour la Promotion de l'Unité des chrétiens, le 28 septembre 2018. Le Pape s'exprimant devant les participants à l'Assemblée plénière du Conseil pontifical pour la Promotion de l'Unité des chrétiens, le 28 septembre 2018.  (Vatican Media)

Le Pape invite à renforcer les relations œcuméniques avec les évangéliques

Le Pape François a reçu ce matin les participants à l’assemblée plénière du Conseil pontifical pour la Promotion de l’Unité des chrétiens.

Cyprien Viet - Cité du Vatican

Le Pape est notamment revenu sur une série d’évènements qui ont jalonné le dialogue œcuménique ces derniers mois, comme le Jubilé du Renouveau charismatique en juin 2017, célébré en présence de pasteurs évangéliques, sa visite au Conseil Œcuménique des Églises à Genève le 21 juin, ou encore la rencontre de Bari en juillet dernier avec les responsables des Églises orthodoxes présentes au Moyen-Orient.

François a remercié les acteurs de ce dicastère qui l’aident à «offrir son ministère d’évêque de Rome comme un service d’unité et de communion, avec des modalités et des formes diverses, pour tous les croyants en Christ». Les chrétiens sont appelés à réaliser un parcours œcuménique «en cheminant ensemble, en priant ensemble et en travaillant ensemble, dans l’attente que le Seigneur nous conduise à la recomposition de la pleine unité», a-t-il précisé.

Renforcer la relaton avec les évangéliques

Le Pape est ensuite revenu sur le thème précis de cette réunion, «Pentecôtistes, charismatiques et évangéliques, impact sur le concept d’unité», en invitant à «discerner et à reconnaître la présence de l’Esprit Saint dans ces communautés, en cherchant à construire avec elles des liens de fraternité authentique». Le Pape, qui a fait son «mea culpa» en reconnaissant sa propre méfiance initiale par rapport aux mouvements charismatiques en Argentine, a invité à dépasser la «méfiance réciproque, souvent motivée par l’ignorance et par le manque de compréhension».

L’attirance de nombreux baptisés catholiques pour ces communautés doit être pour l’Église catholique «un motif d’examen personnel et de renouvellement pastoral», car souvent les évangéliques «vivent d’authentiques expériences chrétiennes en contact avec la Parole de Dieu et dans la docilité à l’action de l’Esprit, qui amène à aimer, témoigner et servir». Si catholiques et évangéliques se rencontrent plus souvent pour prier ensemble, écouter la Parole de Dieu, servir les pauvres, les préjugés pourront être surmontés. Il faut donc que ces relations soient imprégnées de trois attitudes : «ouverture de cœur, recherche de la communion et discernement attentif», a expliqué le Pape François.

28 septembre 2018, 12:16