Version Béta

Cerca

Vatican News
Une rencontre de sourds-muets en Amazonie. Une rencontre de sourds-muets en Amazonie. 

Le message du Pape pour la Journée mondiale des sourds

À l’occasion de la 60e Journée mondiale des sourds, une initiative tenue pour la première fois à Rome en 1958, le Pape François a adressé un message à l’association italienne à l’origine de cette opération. Il salue une démarche qui vise à «combattre l’exclusion» en promouvant «la dignité des personnes sourdes».

Cyprien Viet – Cité du Vatican

Le Pape François évoque «une histoire faite de personnes qui ont cru dans l’unité, dans la solidarité, dans le partage d’objectifs communs, dans la force d’être des communautés à l’intérieur d’un long chemin constellé de progrès, de sacrifices, de batailles quotidiennes». Tout en saluant les progrès incontestables accomplis ces dernières décennies par la société dans le domaine scientifique et culturel, le Pape regrette toutefois le développement d’une culture de l’exclusion, «conséquence de la crise anthropologique qui ne met plus l’homme au centre, mais recherche plutôt l’intérêt économique, le pouvoir et le consumérisme effréné». Les personnes les plus fragiles sont les plus affectées par ce phénomène, et c’est pourquoi le mouvement associatif est essentiel pour que la société permette l’épanouissement de chacun, «parce que nous avons tous des capacités et des limites», écrit le Pape François.

Il faut donc que «l’inclusion» soit au cœur de la mentalité et de la culture, dans la communauté civile comme dans la communauté ecclésiale, précise le Pape. Il remarque que de nombreuses personnes ayant un handicap, notamment des personnes sourdes, peuvent maintenant assumer d’importantes responsabilités dans le domaine sociale et professionnel, et invite donc aussi à vivre des engagements aussi en Église, dans une logique d’évangélisation. Cette présence doit devenir «un exemple et une stimulation pour les communautés chrétiennes dans leur vie quotidienne», avec des opérateurs pastoraux impliqués notamment dans l’apprentissage de la langue des signes. François a conclu en invitant à prier pour que l’Église soit toujours plus «fraternelle et hospitalière».

28 septembre 2018, 14:55