Version Béta

Cerca

Vatican News
(photo d'illustration) (photo d'illustration)  

Le Pape au G20 des religions : la dignité de l’homme prévaut sur les profits

Le Pape a envoyé un message au Forum interreligieux du G20. Les religions, dans un monde toujours plus technologique, ont quelque chose à apporter à nos sociétés : l’attention envers chaque personne et la priorité donnée au dialogue pour résoudre les problèmes.

Xavier Sartre - Cité du Vatican

La fécondité du dialogue constructif et la dignité de l’être humain : ce sont les deux aspects que le Pape François développe dans son message au Forum interreligieux du G20 qui débute à Buenos Aires en Argentine ce mercredi 26 septembre et qui s’achèvera vendredi 28.

Notre monde fait face à de nombreux défis, reconnait le Saint-Père. Dans ce contexte lourd de menaces, les religions doivent aller au-delà de leurs différences et d’être «capables de montrer la fécondité du dialogue constructif pour rencontrer, entre autres, les meilleures solutions aux problèmes qui nous affectent tous». Cela ne veut pas dire abandonner notre identité propre mais aller à la rencontre de l’autre, convaincu de saisir là une occasion d’enrichissement mutuel et de croissance dans la fraternité.

«Il n’est pas possible de construire une maison commune en laissant de côté les personnes qui pensent différemment». «Il faut construire une fraternité qui ne soit pas de “laboratoire” parce que le futur réside dans la cohabitation respectueuse des différences, pas dans l’homologation d’une pensée unique théoriquement neutre», poursuit le Pape.

Regarder l’homme différemment

Dans un monde toujours plus technologique, technocratique, basé sur une «logique de domination et de contrôle de la réalité en faveur des intérêts économiques et de bénéfices», les religions doivent promouvoir un regard différent sur les personnes, grâce à la foi en Dieu.

«Toute tentative de chercher un authentique développement économique, social ou technologique, doit tenir en compte la dignité de l’être humain ; l’importance de regarder chaque personne dans les yeux et non comme un numéro de plus d’une froide statistique,» écrit le Pape.

26 septembre 2018, 16:28