Version Béta

Cerca

Vatican News
Le Pape François à la rencontre des enfants de choeur Le Pape François à la rencontre des enfants de choeur  (AFP or licensors)

Le Pape exhorte les jeunes à suivre et imiter Jésus et les saints

Plus de 60 000 servants d’autel de 18 pays se sont réunis autour du Pape François, ce mardi soir place Saint Pierre, dans le cadre d’un grand pèlerinage à Rome. Le sens du service, le témoignage chrétien, la recherche de la paix, ont été les quelques thèmes évoqués lors de ce temps de partage et de prière.

Par groupes compacts, pourvus de sacs à dos et de chapeaux colorés, arborant fanions et chantant à plein poumons, des dizaines de milliers d’enfants et adolescents, garçons et filles, servants d’autel au sein de leurs paroisses, ont pris d’assaut la place Saint Pierre pour ce temps de rencontre avec le Pape. Une audience extraordinaire qui s’est tenue en soirée pour échapper aux heures les plus chaudes du jour.

Servir la gloire de Dieu en toute chose

Ce temps de rencontre a culminé avec la prière des Vêpres, ponctuée de chants et de prière pour la paix. Dans une courte allocution, le Pape est revenu sur l’amitié avec Jésus, basée sur les deux critères proposés par Saint Paul dans sa première lettre aux Corinthiens (1 Co 10, 30). Le premier: servir Dieu dans tout ce que faisons, en gardant bien à l’esprit que sa gloire doit rester «l’aiguille de la boussole de notre conscience». Le second: s’adapter à tout le monde, «sans chercher son intérêt personnel, mais celui de la multitude des hommes, afin qu’ils soient sauvés».  «Nous sommes tous des enfants de Dieu, nous avons les mêmes désirs, rêves et idéaux », a déclaré le Pape; lorsque quelqu’un est déçu, nous pouvons «rallumer la lumière, transmettre un peu de joie». C’est tout le sens du témoignage chrétien, dont la reconnaissance «dépend de notre cohérence».

Imiter le Christ, à la suite des saints

Cette mission qui nous échoit, nous pouvons la vivre «en imitant Jésus», comme l’ont fait tous les saints, «qui ont réussi à traduire le message du Christ dans leurs vies». Et le Pape de prendre l’exemple de Saint Ignace de Loyola, le fondateur de la Compagnie de Jésus, fêté ce 31 juillet. «En tant que jeune soldat, (il) pensait à sa gloire, au bon moment, il fut attiré par la gloire de Dieu, et découvrit qu'il y avait là le centre et le sens de la vie». «Soyons des imitateurs des saints ; faisons tout pour la gloire de Dieu et pour le salut de nos frères», a enfin conclu le Saint-Père qui a ajouté : «sur la route des saints, il n'y a pas de place pour les jeunes faignants».

Rechercher la paix dans les petites choses

Peu avant, le Pape s’est prêté au jeu des questions-réponses avec cinq servants d’autel du Luxembourg, du Portugal, de la Barbade, d’Allemagne et de Bosnie. Répondant à une question sur la paix, thème de ce pèlerinage, le Saint-Père a affirmé que l’engagement concret en faveur de la paix était la preuve que nous étions disciples du Christ ; sa recherche commence par de petites choses du quotidien, a-t-il poursuivi, en se demandant d’abord, à chaque situation, «que ferait Jésus à ma place ?». «Si nous faisons cela, si nous essayons de le mettre en pratique de manière décisive, nous apporterons la paix du Christ dans notre vie quotidienne, nous serons des bâtisseurs et des instruments de paix».

Témoigner du Christ par les actes

François a également encouragé ces jeunes à être des apôtres qui soient force d’attraction et mènent les autres à Jésus. «Cela ne peut se faire si vous êtes plein d’enthousiasme pour Lui, si vous l’avez rencontré, connu personnellement ». D’où l’exhortation du Pape à aimer et connaître toujours plus le Seigneur, en le rencontrant dans la prière, à la messe, à la lecture des Évangiles, dans le visage des pauvres ; en nouant des amitiés gratuites autour de soi, sans rien attendre en retour. En somme, être un rayon de lumière, pour amener ceux qui nous entourent vers l’amour de Jésus ; pour cela, «il n’y a pas besoin de mots, les faits, la proximité et le service sont plus importants».

Venus de France, de Belgique, des États-Unis, d’Ukraine, mais surtout d’Allemagne et d’Autriche, ces dizaines de milliers de servants d’autel ont investi la Ville éternelle pour un pèlerinage international et estival, jusqu’au 3 août, autour du thème: «Poursuis la paix, recherche-la !» (Ps 34,15b). L’objectif: approfondir leur foi et leur mission de service au cœur de l’Église.

31 juillet 2018, 16:49