Version Béta

Cerca

Vatican News
Le Pape célébrant la messe à Sainte-Marthe Le Pape célébrant la messe à Sainte-Marthe  (Vatican Media)

François à Sainte-Marthe: les évangélisateurs doivent servir, non gravir les échelons

Dans la chapelle de la Maison Sainte-Marthe, le Pape François a célébré la messe ce lundi matin, et s’est arrêté sur les trois dimensions fondamentales de l’évangélisation: annonce, service et gratuité.

Barbara Castelli- Cité du Vatican

Partant des lectures du jour, le Souverain Pontife affirme que c’est l’Esprit Saint qui est le «protagoniste» de l’annonce, laquelle ne représente pas seulement une simple «prédication» ou la «transmission» de quelques idées, mais un mouvement dynamique capable de «changer les cœurs» grâce à l’action de l’Esprit. «Nous avons vu des plans pastoraux bien faits, parfaits, précise-t-il, mais qui n’étaient pas des instruments pour l’évangélisation». Jésus ne nous demande pas d’avoir une «attitude d’entrepreneur», a asséné le Pape, pour qui le vrai courage de l’évangélisation vient de l’Esprit Saint, et n’est pas une question d’«entêtement humain».

Dans l’Eglise, il faut servir, non «gravir les échelons»

La seconde dimension de l’évangélisation mise en exergue par François est celle du service, offert également dans «les petites choses». Fausse, en effet, est la présomption de vouloir être servi après avoir fait une longue carrière dans l’Eglise ou dans la société. «Gravir les échelons dans l’Eglise, ajoute-t-il, est un signe qu’on ne sait pas ce qu’est l’évangélisation». «Nous pouvons annoncer de bonnes choses, mais sans service, ce n’est pas une annonce (…) ». Car, pour le Saint-Père, l’Esprit Saint ne pousse pas seulement à annoncer la vérité du Seigneur, mais porte également vers les frères et sœurs qui nous entourent, «pour les servir». Et François de déplorer l’existence de «princes de l’évangélisation», qui se font servir, et vivent pour être servis.

La gratuité de l’évangélisation

Enfin, la gratuité, parce que personne ne peut se racheter par ses propres mérites. «Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement», nous rappelle Jésus. «Nous tous, nous avons été sauvés gratuitement par Jésus-Christ, et nous devons donc donner gratuitement. Les opérateurs pastoraux de l’évangélisation doivent apprendre cela, leur vie doit être gratuite, au service, portés par l’Esprit Saint. Leur propre pauvreté les pousse à s’ouvrir à l’Esprit».

 

11 juin 2018, 11:49