Version Béta

Cerca

Vatican News

Le sport, un lieu d’unité et de rencontre

Le Pape François rend hommage au sport comme «un point de rencontre où des personnes de toutes conditions sociales viennent ensemble pour rejoindre un objectif commun».

Linda Bordoni – Cité du Vatican

Dans une lettre adressée vendredi au cardinal Kevin Farrell, préfet du Dicastère pour les Laïcs, la Famille et la Vie, le Pape François revient sur la valeur du sport dans la culture contemporaine, «dominée par l’individualisme et l’écart entre les jeunes générations et les plus anciens».

Un lieu d’unité et de rencontre

«Les sports sont une aire privilégiée dans laquelle les gens se rencontrent sans aucune distinction de race, de sexe, de religion ou d’idéologie», remarque le Pape François. C’est là que «nous pouvons expérimenter la joie de la compétition pour atteindre un but ensemble, en participant à une équipe, où le succès ou la défaite est partagée et surmontée». Ceci aide à rejeter l’idée de conquérir un objectif en se focalisant seulement sur nous-mêmes.

La Lettre du Pape arrive alors que le Dicastère pour les Laïcs, la Famille et la Vie a présenté un nouveau document intitulé «Donner le meilleur de soi-même», offrant un regard chrétien sur la pratique du sport. Le Pape François évoque le besoin d’un esprit d’équipe qui puisse aider chacun à donner le meilleur de soi.

«Quand un père joue avec son fils, quand des enfants jouent ensemble dans le parc ou à l’école, quand un athlète célèbre la victoire avec ses supporters, dans tous ces environnements nous pouvons voir la valeur des sports comme un lieu d’unité et de rencontre entre les gens. Nous atteignons de grands résultats, dans les sports comme dans la vie, ensemble, en tant qu’équipe», insiste-t-il.

Un vecteur d’apprentissage pour les jeunes

Le Pape réfléchit aussi sur la valeur des sports comme un vecteur d’apprentissage pour les jeunes qui regardent les sportifs et sont inspirés par eux.

Il remarque aussi que les athlètes donnent l’exemple de vertus de générosité, d’humilité, de sacrifice, de constance, de bonne humeur et qu’ils contribuent à l’esprit de groupe, au respect, à la saine compétition et à la solidarité avec les autres.

Le Pape François a aussi souligné le rôle des sports comme «un moyen pour la mission et la sanctification», en expliquant que l’Église est appelée à être un signe de Jésus-Christ dans le monde, aussi à travers les sports pratiqués dans les oratoires, les paroisses, les écoles et les associations.

«Chaque occasion est bonne pour annoncer le message du Christ, que le moment soit favorable ou défavorable», explique le Pape, en reprenant une citation de la lettre de Saint Paul à Timothée. En décrivant les sports comme «la découverte des potentialités humaines qui nous incitent à dévoiler la beauté de la création et de l’être humain, fait à l’image et à la ressemblance de Dieu», il dit que «les sports peuvent ouvrir la voie au Christ dans ces lieux ou ces environnements dans lesquels, pour différentes raisons, il n’est pas possible de L’annoncer Lui directement.»

Un appel à donner «le meilleur de soi-même»

Le Pape François explique aussi que donner le meilleur de soi-même dans les sports est aussi un appel pour aspirer à la sainteté, et il exprime sa conviction que les jeunes gens nourrissent l’espoir de donner le meilleur d’eux-mêmes. Le plus important est que tous les croyants discernent leur propre chemin, «qu’ils apportent le meilleur d’eux-mêmes, les dons les plus personnels que Dieu a placé dans leurs cœurs».

Le Pape François conclut son message avec l’exhortation à approfondir le lien étroit qui existe entre le sport et la vie, en avançant le fait qu’une discipline athlétique sert aussi de stimulation pour progresser toujours en tant que personne, dans la vie de tous les jours. En grandissant ainsi dans la sainteté, «il ou elle portera de plus grands fruits pour notre monde», explique-t-il.

01 juin 2018, 13:40