Version Béta

Cerca

Vatican News
Le Pape François et les membres d'Emouna Fraternité Alumni Le Pape François et les membres d'Emouna Fraternité Alumni  (Vatican Media)

Le Pape salue le programme français Emouna

«Le dialogue entre les croyants des différentes religions est une condition nécessaire pour contribuer à la paix dans le monde» : le Pape François salue le programme Emouna, créé en France en 2016 et qui vise à former des ministres du culte de différentes religions. Le Saint-Père a reçu ce samedi 23 juin les membres de l’association Emouna Fraternité Alumni.

Xavier Sartre – Cité du Vatican

Emouna, l’Amphi des religions, est un programme proposé par l’Institut d'Études Politiques de Paris dont l’objectif principal est de renforcer les liens et la connaissance mutuelle, et d’assumer une juste place dans la laïcité et la culture françaises. Prêtres, rabbins, pasteurs, imams et moines bouddhistes se retrouvent donc pour suivre notamment des cours sur l’environnement politique et institutionnel entourant les pratiques religieuses.

Le Pape François apprécie cette initiative qui atteste selon lui «de la possibilité de vivre un sain pluralisme, respectueux des différences et des valeurs dont les uns et les autres sont porteurs». L’autre mérite de cette formation est de témoigner «de la capacité des religions à participer au débat public au sein d’une société sécularisée». Enfin, Emouna démontre que «le dialogue entre les croyants des différentes religions est une condition nécessaire pour contribuer à la paix dans le monde».

Culture de la rencontre

D’où les encouragements du Pape à persévérer dans cette démarche en conjuguant trois attitudes fondamentales pour aider au dialogue : «le devoir de l’identité, le courage de l’altérité et la sincérité des intentions».

Pour le Pape, «la véritable fraternité» «ne vise jamais un syncrétisme conciliateur ; au contraire, elle cherche toujours sincèrement à s’enrichir des différences, avec la volonté de les comprendre pour mieux les respecter, car le bien de chacun réside dans le bien de tous».

Fort de cette conviction, le Pape, une nouvelle fois, encourage les membres de l’association Emouna Fraternité Alumni à «faire grandir une culture de la rencontre et du dialogue, à promouvoir la paix et à défendre, avec douceur et respect, la sacralité de toute vie humaine contre toute forme de violence physique, sociale, éducative ou psychologique».

23 juin 2018, 13:03