Version Béta

Cerca

Vatican News
Le Pape François lors de l'audience avec les Églises d'institution africaine Le Pape François lors de l'audience avec les Églises d'institution africaine  (Vatican Media)

Le Pape invite les chrétiens d'Afrique à oeuvrer pour la paix

Après son voyage à Genève auprès du Conseil œcuménique des Églises, le Pape François a eu un nouvel échange en matière d’œcuménisme. Il a rencontré pour la première fois au Vatican ce samedi 23 juin une délégation des Églises d’institution africaine, des Églises nées entre la fin du XIXe siècle et le XXe siècle. Il a rappelé l’importance pour tous les chrétiens africains de travailler ensemble pour le bien de tout le continent.

Xavier Sartre – Cité du Vatican

C’est d’abord un constat sévère qu’a dressé le Pape François : «de nombreux pays sont encore loin de la paix et du développement économique, social et politique qui embrasse tous les secteurs et offre des conditions de vie et des opportunités adaptées à tous les citoyens».

Le Pape n’hésite pas à comparer l’Afrique à l’homme qui descendait à Jéricho et qui tomba sur des bandits qui le dépouillèrent, le rouèrent de coups et le laissèrent à moitié mort. Dans ce contexte bien sombre, «l’Évangile de Jésus Christ, transmis et vécu, se traduit en expérience d’espérance, de paix, de joie, d’harmonie, d’amour et d’unité».

Promouvoir les processus de paix

Pour le Saint-Père, le devoir des chrétiens est celui d’utiliser de manière sage et éthique les ressources humaines, culturelles et matérielles du continent africain pour en résoudre les problèmes. Le plus prégnant est sans conteste la paix. Les chrétiens doivent s’engager pour «promouvoir les processus de paix» dans les zones de conflit.

Face aux nombreux défis en matière de sécurité et de pauvreté, les chrétiens doivent plus que jamais apprendre à travailler ensemble pour le bien commun estime François. «Il y a tant de domaines dans lesquels les leaders et les fidèles des diverses communautés de la famille chrétienne peuvent établir des objectifs communs et travailler pour le bien de tous».

Intensifier le dialogue entre chrétiens

Les valeurs partagées par les chrétiens sont nombreuses et doivent leur permettre ainsi de «promouvoir la coexistence des groupes ethniques, de traditions, de langues et même de religions différentes». Cette tâche rencontre souvent des «obstacles dus à de graves hostilités réciproques». D’où le vœu du Pape François d’encourager une rencontre et un dialogue œcuménique entre catholiques et membres de ces Églises d’institution africaine.

23 juin 2018, 12:45