Version Béta

Cerca

Vatican News
Le Pape lors du diner en compagnie de démunis et de réfugiés, vendredi 29 juin 2018. Le Pape lors du diner en compagnie de démunis et de réfugiés, vendredi 29 juin 2018.  

Le Pape à la table du cardinal Krajewski avec des démunis et des réfugiés

Le Pape François a participé vendredi 29 juin à un dîner avec quelques 280 personnes démunies, organisé par le nouveau cardinal Konrad Krajewski, en la solennité des saints Pierre et Paul.

Le Saint-Père arrivé par surprise a partagé ce moment de fête pendant deux heures environ échangeant avec les invités de l’aumônier apostolique. Le cardinal Krajewski ignorait tout de cette visite. «Je suis venu pour les pauvres, pas pour toi» a lancé le Pape, souriant.

Une atmosphère très spéciale

Une soixantaine de bénévoles présents ont servi le dîner aux pauvres. Parmi eux, se trouvait Carlo Santoro de la Communauté de Sant'Egidio : «Ce fut une visite chaleureuse et très spéciale. Nous pensions qu’il viendrait simplement nous saluer, mais finalement le Pape s’est assis à nos côtés», confie-t-il avec émotion.

Le sort des réfugiés en Europe

Le Pape a prononcé plusieurs paroles fortes sur le sort actuel des réfugiés en Europe. Nombreux étaient en effet les réfugiés syriens à la table du cardinal Krajewski. «L'Europe est sur le point de se suicider car le fait de ne pas accepter les immigrés et de ne pas avoir d'enfants ne donne pas de perspectives pour l'avenir du continent», a affirmé François, inquiet notamment pour les autres parties du monde où se déroulent des situations similaires, «comme aux États-Unis».

L'entraide entre sans-abris

Selon Carlo Santoro, le Saint-Père s’est également longuement entretenu avec d’anciens détenus lors de ce diner. Le Pape s’est senti très identifié aux pauvres et avec ceux qui sont en prison. «Le Saint-Père a été très impressionné par le fait que nous lui avons dit que de nombreux sans-abris nous aident à aider les autres. Par exemple, quand il y a eu des épisodes de grand froid cette année, beaucoup d'entre eux nous ont aidés à apporter des couvertures. Je pense que le problème pour les pauvres est de retrouver la dignité qui leur est niée», a aussi révélé ce membre de la communauté Sant’Egidio.

30 juin 2018, 14:00