Version Béta

Cerca

VaticanNews

Regina Coeli : Pâques a apporté la fraternité et le dialogue

La fraternité, le dialogue et la relation à l’autre sont les fruits de Pâques : lors de la prière du regina coeli, le Pape François, au lendemain de Pâques, est revenu sur les nouveautés qu’a apporté la Résurrection du Christ.

Xavier Sartre – Cité du Vatican

En ce 2 avril, lundi de Pâques, dit aussi lundi de l’Ange, le Pape François est revenu sur les faits survenus lorsque les femmes allèrent au Sépulcre et y trouvèrent le tombeau vide. Ce sont les anges, messagers de Dieu, qui leur annoncèrent la bonne nouvelle - le Seigneur est ressuscité - de la même manière que Gabriel annonça l’Incarnation du Verbe à Marie. «Il fallait un être supérieur pour communiquer une réalité aussi bouleversante» a expliqué le Pape aux fidèles réunis place Saint-Pierre, avant de revenir sur deux aspects essentiels instaurés par Pâques.

Fraternité

La fraternité : voilà le premier fruit de la Pâque du Christ : «avec sa mort et sa résurrection, il a vaincu le péché qui séparait l’homme de Dieu, l’homme de lui-même, l’homme de ses frères». «Il a rétabli la paix, commençant à tisser la toile d’une nouvelle fraternité». C’est à la lumière de ce constat que le Pape a invité à redécouvrir cette fraternité telle qu’elle était vécue dans les premières communautés.

«Il ne peut y avoir une vraie communion et un engagement pour le bien commun et la justice sociale sans la fraternité et le partage». Ce qui est vrai pour la société, l’est aussi pour l’Église.

Dialogue et relation

Autre nouveauté apportée par la Pâque du Christ : celle du «dialogue et de la relation», devenue une «responsabilité» pour les chrétiens. «Nous ne pouvons pas nous renfermer dans notre sphère privée, sur notre groupe ; nous sommes appelés à nous occuper du bien commun, à prendre soin de nos frères, spécialement les plus faibles et les exclus», car Jésus a expliqué à ses disciples qu’on les reconnaitrait au fait qu’ils s’aiment les uns les autres.

Seule cette fraternité «peut garantir une paix durable, peut vaincre les pauvretés, peut éteindre les tensions et les guerres, peut extirper la corruption et la criminalité».

Poursuivre l’expérience de la fraternité

Le Pape, enfin, a appelé la Vierge Marie, Reine du Ciel, à nous soutenir par sa prière pour que la fraternité et la communion que nous vivons en ces jours de Pâques, «puissent devenir notre style de vie et âme de nos relations».

Après la prière du regina coeli, le Pape a invité les fidèles à cueillir «chaque bonne occasion pour être témoins de la paix du Seigneur ressuscité en particulier envers les personnes les plus fragiles et les plus défavorisées» comme les autistes dont on célèbre aujourd’hui la Journée mondiale.

François a enfin invoqué la paix pour tous les pays en guerre et renouvelé son appel afin que «les personnes séquestrées ou injustement privées de leur liberté soient relâchées et puissent retourner chez elles».

 

 

       

 

 

02 avril 2018, 12:16