Version Béta

Cerca

VaticanNews
Le Pape entouré par des jeunes fidèles des diocèses italiens de Bologne et Cesena-Sarsina Le Pape entouré par des jeunes fidèles des diocèses italiens de Bologne et Cesena-Sarsina  (AFP or licensors)

L'Eucharistie réconcilie et unit la communauté rappelle le Pape

Ce samedi 21 avril, le Pape a retrouvé les fidèles des diocèses italiens de Bologne et Cesena-Sarsina auprès desquels il avait effectué une visite pastorale le 1er octobre dernier. François a évoqué « le don de la providence » que fut son déplacement et encouragé les quelque 13 000 pèlerins rassemblés ce midi place Saint-Pierre, à entreprendre un chemin de sainteté.

Marie Duhamel – Cité du Vatican

Deux célébrations donnèrent au Pape l’envie de se rendre en Emilie Romagne en octobre dernier, d’abord, le troisième centenaire de la naissance de Pie VI, né à Césena comme le fut Pie VII. Deux Papes évangélisateurs, dont les fidèles sont appelés à être les héritiers, annonçant généreusement l’Evangile et en en témoignant. « Les chrétiens sont levain d’amour, de fraternité et d’espérance avec tant de petits gestes quotidiens ».

Le Pape se rendit également à Bologne pour la conclusion du Congrès eucharistique diocésain, un «moment de ferveur» dont François espère qu’il puisse se prolonger dans le temps et porter des fruits, « laissant une empreinte indélébile dans le chemin de foi de votre communauté ».

Célébrer ensemble l’Eucharistie

Pour alimenter la communauté chrétienne et encourager ses actes de générosité, de pardon, de confiance et de gratitude vis-à-vis d’autrui, le Pape n’a de cesse de rappeler l’importance de l’Eucharistie qui réconcilie et unit. «Partager la Parole et célébrer ensemble l’Eucharistie, nous rend plus frères, et nous transforme peu à peu en une communauté sainte et missionnaire», rappelle-t-il.

«L’Eucharistie, qui signifie ‘rendre grâce’, nous permet de comprendre l’exigence de l’action de grâce : elle nous fait comprendre qu’il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir ; elle nous enseigne à donner la priorité à l’amour, à nous montrer justes dans la forme la plus aboutie de la justice qui est la miséricorde, à savoir toujours remercier, même lorsque nous recevons ce qui nous est dû. Le culte eucharistique nous enseigne aussi la juste échelle des valeurs : à ne pas mettre la réalité terrestre au premier plan, mais les biens célestes, à avoir faim non seulement de nourriture matérielle, mais aussi de ce qui dure éternellement.»

Emprunter un chemin de sainteté

«Les hommes et femmes de notre temps ont besoin de rencontrer Jésus Christ, la route qui conduit au Père, évangile de l’espérance et de l’amour qui nous rend capable de nous pousser jusqu’au don de soi. Voilà notre mission.»  Pour l’accomplir, le Pape a encouragé les fidèles à se montrer généreux, disponibles, à renoncer à eux-mêmes et à s’abandonner confiants à la volonté divine. « Il s’agit d’accomplir un chemin de sainteté», chacun selon son propre charisme. Le Pape les invite à faire résonner dans leur communauté cet appel à la sainteté qui concerne tous les baptisés et toutes les conditions de vie. «La pleine réalisation de toutes les aspirations du cœur humain s’accomplit dans la sainteté» rappelle François. C’est un chemin quotidien qui conduit jusqu’au ciel. «Ne vous fatiguez pas de chercher Dieu (…) et de vous mobiliser pour vous mettre au service de vos frères, simplement et fraternellement », conclut le Saint-Père.

 

21 avril 2018, 13:02