Version Béta

Cerca

Vatican News

Les premières images du film de Wim Wenders sur le Pape François

À l’occasion du 5e anniversaire du pontificat du Pape François, Vatican News présente en exclusivité la bande-annonce du film “Le Pape François. Un homme de parole”, qui sera présenté dans les salles le 18 mai 2018.

Le 13 mars 2013, le cardinal-archevêque de Buenos Aires, Jorge Mario Bergoglio, devenait le 266e Souverain pontife de l’Église catholique. Il était le premier Pape provenant des Amériques, le premier Pape venu de l’hémisphère Sud, le premier jésuite évêque de Rome, mais surtout le premier Pape à avoir choisi le nom de François, après saint François d’Assise (1181-1226), l’un des saints chrétiens et réformateurs les plus vénérés, qui a dédié sa propre vie à “Sœur Pauvreté” et à son amour profond pour la nature et pour tous les êtres vivants.

Le Pape François. Un homme de parole, écrit et dirigé par le réalisateur trois fois nommé aux Oscars, Wim Wenders, est destiné à être, plus qu’un film documentaire sur sa vie, un voyage personnel avec le Pape François. Point de départ du projet, la volonté exprimé par Mgr Dario Edoardo Viganò, préfet du Secrétariat pour la Communication du Saint-Siège, de faire un film avec le Pape François, et non sur le Pape François. Les idées et le message du Pape sont au centre de ce film coproduit par le Vatican, qui décrit le travail de réforme accompli par le Saint-Père et ses réponses aux principaux défis globaux du monde d’aujourd’hui : la mort, la justice sociale, l’immigration, l’écologie, les inégalités de richesse, le matérialisme et le rôle de la famille.

La technique de reprise (direct-to-camera) du film amène le spectateur face à face avec le Pape, en créant un dialogue avec lui et le monde qui l’entoure. En recueillant les questions de personnes très diverses, le Pape François répond aux agriculteurs et aux travailleurs, aux réfugiés, aux enfants et aux personnes âgées, aux prisonniers et à ceux qui vivent dans les bidonvilles, ou encore dans les camps de réfugiés. Toutes ces voix et tous ces visages représentent un échantillon d’humanité qui s’unit dans un dialogue avec le Pape François.

 

Cette «symphonie de questions» constitue la trame du film, qui montre aussi le Pape dans ses nombreux voyages à travers le monde, avec des images qui le reprennent alors qu’il parle aux Nations Unies, qu’il s’adresse au Congrès des États-Unis, qu’il pleure avec les personnes recueillies à Ground Zero et à Yad Vashem, qu’il parle aux détenus dans les prisons et aux réfugiés dans les camps de la Méditerranée. Nous le voyons voyager en Terre Sainte, en Afrique, en Amérique du Sud et en Asie.

Dans tout le film, le Pape François partage sa vision de l’Église et sa profonde préoccupation pour les pauvres, son engagement pour les questions environnementales et pour la justice sociale, ses appels pour la paix dans les régions marquées par des conflits et pour le dialogue entre les religions. Dans ce film apparait aussi saint François, en référence au nom choisi par le Pape, avec des rappels sur certains moments de sa vie, et notamment sur son lien avec la nature.

Dans une époque de profonde défiance avec le monde de la politique et des personnes de pouvoir, dans un monde dans lequel les mensonges, la corruption et la manipulation des faits sont à l’ordre du jour, Le Pape François. Un homme de parole, nous montre un homme qui vit conformément à ce qu’il prêche, et qui a gagné la confiance de personnes appartenant à toutes les croyances et à toutes les cultures du monde.

Le Pape François. Un homme de parole est produit par Wim Wenders, avec Samanta Gandolfi Branca, Alessandro Lo Monaco, Andrea Gambetta et David Rosier. Le film est une production de Celestes Images, Vatican Media, Solares Fondazione delle Arti, PTS Art’s Factory, Neue Road Movies, Fondazione Solares Suisse et Decia Films.

13 mars 2018, 13:01