Cerca

Vatican News

Célébration pénitentielle : «Comme il est difficile de se laisser vraiment aimer !»

Le Pape François a présidé ce vendredi une cérémonie pénitentielle dans la basilique Saint-Pierre, ouvrant ainsi l’initiative "24 heures pour le Seigneur", qui est partagée dans de nombreux diocèses du monde. Dans son homélie, le Souverain Pontife a rappelé combien Dieu, qui nous sauve par amour, restait proche de nous malgré le poids de nos péchés.

Olivier Bonnel-Cité du Vatican

Dans son homélie, le Pape est revenu sur les paroles de Saint Jean de la première lecture, des paroles qui apportent « grande joie et consolation » pour ceux qui les écoutent. « L’amour de Dieu est toujours plus grand que ce que nous pouvons imaginer, et il s’étend même au-delà de tous les péchés que notre conscience peut nous reprocher. » a expliqué François. Cet amour n’a d’obstacles que ceux que nous avons l’habitude de poser devant une personne par peur qu’elle vienne nous priver de notre liberté.

Le péché, a poursuivi le Pape, est l’éloignement de Dieu. Mais cela ne signifie pas que lui s’éloigne de nous. Au contraire, Dieu reste encore plus proche de nous car nous sommes dans un état de faiblesse et de confusion.

Jésus nous demande de nous laisser aimer

Malgré tous les péchés que nous pourrions avoir commis en refusant sa présence dans notre vie, la grâce de Dieu continue de travailler en nous a expliqué François. Cette espérance nous pousse à prendre conscience de la mauvaise orientation que prend souvent notre vie, comme cela est arrivé à Pierre dans l’Evangile, où il renie trois fois le Christ.

« Pierre qui aurait voulu mourir pour Jésus comprend qu’il doit laisser Jésus mourir pour lui». Pierre fini par comprendre que Jésus l’aime et lui demande de se laisser aimer, il avait toujours refusé de se laisser sauver pleinement par Jésus, il ne voulait donc pas que Jésus l’aime totalement.

« Comme il est difficile de se laisser vraiment aimer ! » a ainsi lancé le Pape, « Nous voudrions toujours qu’il y ait quelque chose de nous qui ne soit pas lié par la reconnaissance, alors qu’en réalité nous sommes débiteurs de tout, car Dieu est le premier et il nous sauve totalement, par amour. » Le Saint-Père a donc invité chacun à se laisser purifier par l’amour pour reconnaître le véritable amour. 

Comme à son habitude, le Pape François est ensuite allé se confesser, avant de recevoir à son tour plusieurs personnes pour le sacrement de pénitence. Dans le cadre de cette opération intitulée "24 heures pour le Seigneur", de nombreuses églises de Rome et des diocèses du monde entier resteront ouvertes sans interruption jusqu'à samedi soir pour permettre aux personnes qui le souhaitent d'aller se confesser.

09 mars 2018, 18:40