Version Béta

Cerca

VaticanNews
Le Pape embrasse des pèlerins lors de l'audience générale du 28 mars 2018. Le Pape embrasse des pèlerins lors de l'audience générale du 28 mars 2018.  (Vatican Media)

Audience générale: le Pape François explique le sens du Triduum pascal

Lors de l’audience générale de ce matin, tenue sur la Place Saint-Pierre, le Pape François s’est arrêté sur le sens du Triduum pascal, qui commence demain, avec la célébration du Jeudi Saint.

Cyprien Viet - Cité du Vatican

«Ces journées constituent la mémoire d’un unique grand mystère: la mort et la résurrection du Seigneur Jésus.» Le Triduum pascal marque les étapes fondamentales de notre foi et de notre vocation dans le monde, avec trois jours saints qui constituent une «matrice» de la vie chrétienne, en mettant en relief les grands évènements du salut, et qui projettent ainsi le peuple chrétien «dans l’horizon de son destin futur, en le renforcent dans son engagement de témoignage dans l’histoire».

 

En sortant de son texte, François a évoqué l’attitude des chrétiens orientaux, qui, à partir du matin de Pâques, ne se saluent plus en se disant simplement «bonjour» ou «bonsoir» mais par cette proclamation : «Christ est ressuscité !». C’est à cette annonce que le Triduum pascal nous prépare. «Le chrétien, s’il se laisse vraiment laver par le Christ, s’il se laisse vraiment dépouiller par lui du vieil homme pour cheminer dans une vie nouvelle, même en restant pécheur (…) ne peut plus vivre avec la mort dans l’âme», a insisté le Pape. Il ne peut pas être corrompu, et s’il y a des soi-disant «chrétiens mafieux», ceux-ci n’ont en fait rien de chrétien, et il faut prier pour eux, pour que le Seigneur touche enfin leur âme.

En tant que chrétiens baptisés nous sommes ressuscités avec Jésus, et nous pouvons donc «partager l’humiliation de ceux qui encore aujourd’hui, comme Jésus, sont dans la souffrance, dans la nudité, dans le besoin, dans la solitude, dans la mort, pour devenir, grâce à Lui et avec Lui, instruments de rachat et d’espérance, signes de vie et de résurrection».

En prenant un exemple tiré de sa propre enfance, le Pape François a enfin invité à «laver les yeux des enfants» avec de l’eau, au matin de Pâques, et à vivre ce geste comme une préparation pour «voir Jésus ressuscité».

28 mars 2018, 12:08