Version Béta

Cerca

Vatican News
La famille d'Asia Bibi, son mari et sa fille, est reçue par le Pape François au Palais apostolique ce 24 février 2018. La famille d'Asia Bibi, son mari et sa fille, est reçue par le Pape François au Palais apostolique ce 24 février 2018. 

Témoignage de la fille d’Asia Bibi, en visite au Vatican

Le Pape François reçoit la famille d’Asia Bibi en audience privée au Palais apostolique, ce samedi 24 février dans la matinée.

Delphine Allaire – Cité du Vatican

Asia Bibi, cette chrétienne pakistanaise condamnée à mort en novembre 2010 pour des accusations de blasphème envers l’islam, est emprisonnée depuis maintenant neuf ans. Ses proches, son mari, Ashiq Masih, et sa fille, Eisham Ashiq, sont reçus ce 24 février par le Pape François, en présence du directeur de l’association Aide à l’Église en Détresse (AED) Italie, dans le cadre de l’événement organisé ce soir au Colisée par cette même fondation qui vient en aide aux chrétiens persécutés dans le monde.

À 18h00, ce samedi 24 février, le Colisée de Rome ainsi que des bâtiments emblématiques de Mossoul et d’Alep seront en effet illuminés en rouge en mémoire de tous les martyrs de notre époque contemporaine.

La défense de la liberté religieuse

À la suite du Christ de Rio au Brésil, de l’Abbaye de Westminster en Angleterre et de la Basilique de Montmartre à Paris, cette initiative ambitionne de mettre en avant par-dessus tout la défense de la liberté religieuse. L’AED relève que 75% de la population mondiale vit dans des pays où il existe des violations graves, voire extrêmes, de ce droit fondamental.

Des personnalités telles que le Secrétaire d’État du Saint-Siège, le cardinal Pietro Parolin, le secrétaire général de la Conférence épiscopale italienne (CEI), Mgr Nunzio Galantino, ainsi que le président du Parlement européen, Antonio Tajani, ont annoncé leur participation à la célébration du Colisée de Rome.

Le témoignage d’Eisham Ashiq, fille d’Asia Bibi

Le témoignage d’Eisham Ashiq, fille d’Asia Bibi, recueilli par Philippa Hitchen:

Asia Bibi se sent mentalement et physiquement bien. Elle sera bientôt libérée parce que nous luttons pour sa liberté. Même si depuis les neuf années qu’elle est en prison, elle souffre, nous espérons obtenir sa liberté le plus vite possible.

Quand elle sera libérée, elle ne pourra assurément pas survivre en restant au Pakistan. Parce que beaucoup de gens là-bas exigent sa pendaison, malgré les prières des gens du monde entier.

Dès qu’elle sera libérée, elle ira immédiatement dans un lieu apaisé, serein et convenable. La Cour suprême nous a donné 3 jours pour qu’elle quitte le Pakistan et qu’elle rejoigne un lieu sûr à sa libération.

24 février 2018, 08:24