Version Béta

Cerca

VaticanNews
Le Pape à la fenêtre du Palais apostolique, lors de l'Angélus du 17 décembre 2017. Le Pape à la fenêtre du Palais apostolique, lors de l'Angélus du 17 décembre 2017.  (AFP or licensors)

Le Pape prie pour la libération de six religieuses au Nigéria

Au terme de la prière de l’Angélus, le Pape François a lancé un appel pour la libération de six religieuses nigérianes.

«Je m’unis de tout cœur à l’appel des évêques du Nigéria pour la libération des six sœurs du Cœur eucharistique du Christ, enlevées il y a près d’un mois de leur couvent à Iguoriakhi, a déclaré le Pape. Je prie avec insistance pour elles et pour toutes les autres personnes qui se trouvent dans cette douloureuse condition : qu’elles puissent, à l’occasion de Noël, retourner finalement dans leurs maisons.»

Dans un communiqué rendu public le vendredi 15 décembre, le président et le vice-président de la conférence épiscopale nigériane avaient dénoncé l’action des «agents des ténèbres» qui sèment l’insécurité dans leur pays en procédant à de nombreux enlèvements. Les évêques appellent tous les catholiques, les chrétiens d’autres confessions et les personnes de bonne volonté à prier pour la libération de ces religieuses.

La bénédiction des "Bambinelli"

Comme c’est la tradition dans cette période de l’Avent, le Pape François a aussi béni les "Bambinelli", ces petits santons représentant l’Enfant-Jésus, qui seront déposés dans les crèches en Italie à l’occasion de Noël. Le Pape a rappelé que l’Enfant-Jésus doit être au centre de Noël, et il a expliqué aux enfants qu’il faut contempler la crèche en se laissant «attirer par la tendresse de Jésus, né pauvre et fragile au milieu de nous, pour nous donner son amour».

Avant de suivre le texte de son intervention, le Pape avait rapidement remercié les enfants et les groupes présents qui lui chantaient un "Joyeux anniversaire". 

 

 

17 décembre 2017, 10:04