Version Béta

Cerca

VaticanNews
Le Pape François a reçu le Roi Abdallah II de Jordanie en audience ce mardi 19 décembre 2017. Le Pape François a reçu le Roi Abdallah II de Jordanie en audience ce mardi 19 décembre 2017.  (AFP or licensors)

Jérusalem au centre de la rencontre entre le Pape et le roi de Jordanie

Le Pape François a rencontré ce mardi 19 décembre au Vatican le roi de Jordanie Abdallah II. Cette visite auprès du Saint-Père intervient dans un contexte géopolitique très précis : la reconnaissance par les États-Unis de Jérusalem comme capitale d’Israël.

Xavier Sartre

C’est bien évidemment la question de la «promotion de la paix et de la stabilité au Proche-Orient, et en particulier celle de Jérusalem et du rôle de gardien des Lieux Saints du souverain hachémite» qui a été au cœur de la rencontre de ce mardi matin entre le souverain hachémite et le Saint-Père.

Le Pape François et le roi Abdallah II ont renouvelé leur engagement en faveur de négociations entre les différentes parties et en faveur du dialogue interreligieux. Ils ont également reconnu «l’importance de favoriser le maintien des chrétiens au Proche-Orient et la contribution positive qu’ils apportent à la société de la région dont ils sont une partie intégrante», indique un communiqué publié par la Salle de presse du Saint-Siège.

Avant même de se retrouver au Vatican, le Saint-Père et le roi partageaient une vue identique sur la question de Jérusalem, exprimant dès l’annonce du président américain de transférer l’ambassade des États-Unis de Tel Aviv à la Ville Sainte, leur préoccupation. Abdallah II est d’autant plus affaibli par cette décision unilatérale qu’il est le gardien des Lieux Saints de l’islam et qu’il doit composer avec son opinion publique et celle des autres États musulmans de la région. Montrer un front commun avec le Saint-Siège est pour lui essentiel pour éviter que la crise ne prenne de l’ampleur.

Ci-dessous le communiqué de la Salle de presse du Saint-Siège :

«Ce matin, le Saint-Père François a reçu en audience Sa Majesté le Roi Abdallah II de Jordanie, qui a par la suite rencontre le cardinal Pietro Parolin, Secrétaire d’Etat du Saint-Siège accompagné de Mgr Paul Gallagher, Secrétaire pour les Rapports avec les Etats.

Lors de leur entretien cordial, il a été principalement question de la promotion de la paix et de la stabilité au Moyen-Orient, avec une mention particulière faite à la question de Jérusalem et au rôle de Gardien des Lieux saints du souverain hachémite. Dans ce contexte, ils ont renouvelé leur engagement afin de favoriser les négociations entre les parties concernées, et pour promouvoir le dialogue interreligieux.

Enfin, il a été souligné l’importance de favoriser le maintien des chrétiens au Moyen-Orient, et la contribution positive qu’ils apportent à la société de la région dont ils sont une partie intégrante».

19 décembre 2017, 14:26